Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.


Paul Moist, président national du Syndicat canadien de la fonction publique, demande à tous les membres du syndicat de se joindre à la campagne contre l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne, que négocie présentement le gouvernement fédéral.

« L’AECG représente l’une des plus grandes menaces qui ait jamais pesé sur notre système public », a écrit Paul Moist dans une lettre adressée à toutes les sections locales du SCFP. M. Moist demande aux présidentes et présidents des sections locales de faire pression sur leurs conseils municipaux afin qu’ils adoptent une résolution d’opposition à l’entente. Le syndicat a préparé une trousse pour aider les sections locales à faire du lobbying auprès de leurs administrations municipales.

Le projet de résolution invite les administrations municipales à demander une rencontre d’information avec le gouvernement, à collaborer avec la Fédération canadienne des municipalités afin d’en savoir plus sur le projet d’entente et à exiger des gouvernements provinciaux qu’ils négocient une exemption claire et permanente pour les administrations municipales eut égard à l’AECG.

Si l’AECG est signé, les stratégies relatives aux achats locaux, à l’environnement et à l’éthique des collectivités pourraient faire l’objet de contestations judiciaires. L’accord menacera aussi sérieusement la démocratie locale et les services publics. L’Union européenne exige l’accès complet aux marchés et aux contrats publics infranationaux du pays. Cela équivaut à accorder aux sociétés multinationales l’accès à nos municipalités, conseils scolaires et établissements d’enseignement financés par le secteur public, ainsi qu’à nos entités de services de santé et sociaux et à nos systèmes des eaux municipaux.

Quelques villes et villages sont déjà passés à l’action. L’Union des municipalités de la Colombie-Britannique (UBCM) a récemment adopté une résolution sur l’AECG présentée par le District de Logan Lake et la Ville de Burnaby.

Les pourparlers sur le libre-échange et les investissements entre le Canada et l’Union européenne avancent rapidement et les offres provinciales et territoriales sur les services, les achats et les investissements pourraient être envoyées aux négociateurs de l’UE dès la fin de décembre. 

  • Consultez dès aujourd’hui la trousse du SCFP et aidez à stopper l’AECG et les répercussions dévastatrices qu’il aura sur nos services publics.