Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.


Le rapport du vérificateur général identifie les symptômes des « profonds problèmes » du système de santé, mais rate leur cause : la privatisation, selon le président du SCFP-Ontario.

TORONTO– Dans son rapport déposé hier, le vérificateur général de l’Ontario, Jim McCarter, confirme les « profonds problèmes » qu’affrontent les patients ontariens soignés à l’hôpital, à la maison ou en centre de soins de longue durée (CSLD), soutient le président du Syndicat canadien de la fonction publique de l’Ontario (SCFP-Ontario).

Fred Hahn : « Les membres du SCFP, qui fournissent des services de première ligne dans les hôpitaux, CSLD et résidences de patients, signalent depuis longtemps des problèmes de capacité, de listes d’attente et d’inégalité des niveaux de soins à travers la province. »

« Les problèmes identifiés hier – surpopulation, allocation de ressources inadéquates et inégales à l’échelle provinciale, listes d’attente – sont interreliés. Et ce sont des symptômes, pas des causes en soi. Ces symptômes ont été sévèrement aggravés par la soi-disant ‘médecine’ de la privatisation qu’ont prescrite à tout vent les gouvernements conservateurs et libéraux qui se sont succédé. Cette médecine contamine tout le système de santé. »

M. Hahn a pressé le vérificateur général d’examiner soigneusement l’impact de la privatisation sur le système de santé ontarien.

« Une vérification ciblée de l’impact du gaspillage et de l’inefficacité qu’entraînent la privatisation et la sous-traitance dans le secteur de la santé en général profiterait à tous les Ontariens. »

« La solution ne consiste pas à répéter les échecs des années 90, a-t-il ajouté. Les soins de santé en Ontario devraient être universels, complets et accessibles. Des organismes sans but lucratif devraient les fournir, plutôt que des compagnies qui siphonnent des milliards de dollars du système de santé pour générer des profits privés au lieu d’améliorer les soins hospitaliers aux patients, aux aînés et dans les foyers. »
  

Pour en savoir plus, contactez :

Fred Hahn
Président du SCFP-Ontario
 416-540-3979

Kevin Wilson
Communications du SCFP           
 416-821-6641