Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Les Canadiens de l’ouest appuient une hausse des prestations du Régime de pensions du Canada

Un nouveau sondage national révèle que plus des trois quarts des Canadiens de l’ouest appuient une hausse des prestations du Régime de pensions du Canada. En outre, 80 pour cent d’entre eux appuient aussi une hausse des paiements fédéraux versés aux citoyens âgés et quatre sur dix croient que le gouvernement bouge trop lentement dans sa réforme du système de pensions du Canada. Les Canadiens de l’ouest envoient un message clair aux élus fédéraux et provinciaux qui étudient présentement les moyens à prendre pour bonifier le RPC.

Bien que bon nombre d’entre eux aient un régime enregistré d’épargne-retraite ou un compte d’épargne libre d’impôt, 35 pour cent des répondants de la Colombie-Britannique et 30 pour cent de ceux des Prairies reconnaissent qu’ils n’épargnent pas en vue de la retraite—surtout parce qu’ils ne peuvent pas se le permettre. Seul un Canadien de l’ouest sur quatre a pleinement confiance qu’il pourra épargner suffisamment pour vivre à l’aise à la retraite, et trois sur dix croient qu’ils n’en auront pas assez pour vivre à l’aise, ceux dont le revenu est le plus faible étant les plus pessimistes.

Lisez le Sondage 2010 sur l’avenir des pensions à : http://scfp.ca/regimes-de-retraite/avenir-pensions-points-saillants.

Généreux au congrès du SEH : le SCFP est prêt à défendre l’assurance-santé

Devant plus de 600 participants au congrès du Syndicat des employés d’hôpitaux à Vancouver, Claude Généreux, secrétaire-trésorier national du SCFP, a déclaré que le SCFP continuerait à se battre pour protéger le régime public d’assurance-santé. M. Généreux a aussi reconnu le leadership du SEH dans les campagnes britanno-colombiennes sur le salaire de subsistance et les soins aux aînés. Il a enfin mentionné l’importance de mobiliser les jeunes travailleurs et de se battre pour protéger les régimes de retraite canadiens.

« Nos membres se soucient des Canadiens, de leur naissance à leur décès, a-t-il affirmé, et notre syndicat a alloué les ressources nécessaires pour que nous puissions faire campagne, constamment, pour protéger et améliorer les soins de santé à tous les niveaux : hôpitaux, communautés et longue durée. Encore plus important, peu importe ce que diront les forces qui souhaitent gruger l’assurance-santé et privatiser les soins, nous gagnons plus de batailles que nous en perdons, » a-t-il dit le 28 septembre.

La Ville d’Indianapolis verse 29 millions de dollars pour mettre fin à un contrat avec Veolia Water

Veolia Water ne fournit plus les services d’aqueduc à la Ville d’Indianapolis. En vertu d’une entente annoncée le 28 octobre, la ville ramène ces services dans le giron public : ceux-ci seront dorénavant exploités par la société publique Citizens Energy Group. Par contre, Veolia Water sort du contrat qu’elle détient depuis 2002 avec 29 millions de dollars de plus. Depuis plusieurs années, une épidémie de problèmes mine le réseau d’aqueduc de la ville, dont des avis d’ébullition touchant plus d’un million de citoyens. Les plaintes des consommateurs ont doublé pendant les 10 premiers mois du contrat de Veolia.

Récemment, la Ville de Winnipeg s’entendait avec Veolia Water, une multinationale privée française, pour lui confier la conception, la construction et l’exploitation partielle de la mise à niveau de ses installations de traitement des eaux usées. On ne connaît pas les détails de l’entente. Un récent sondage qu’a commandé le SCFP révèle que 78 pour cent des résidents de Winnipeg croient qu’on devrait publiciser tous les détails du contrat de 30 ans entre la Ville et Veolia Canada. Les deux tiers des répondants s’opposaient à ce contrat.

Le SCFP appuie la Journée d’appréciation des services sociaux communautaires

Les travailleuses et travailleurs des services sociaux communautaires jouent un rôle primordial dans nos communautés – chaque jour. Le 6 novembre, nous avons eu l’occasion de faire une pause et de les remercier pour tout le travail que vous faites localement, alors que nous soulignons, à travers le Canada, la Journée d’appréciation des services sociaux communautaires. Les travailleuses et travailleurs des SSC fournissent les soutiens et les services de première ligne qui assurent le maintien du filet de sécurité sociale du Canada. Ce sont eux qui sont en contact quotidien et direct avec les enfants, les personnes ayant un handicap, les sans-abri, les toxicomanes, les Néo-Canadiens, les familles en crise, les femmes victimes de violence et d’autres qui sont aux prises avec des situations traumatisantes.

Le SCFP continuera à demander aux gouvernements de tous les paliers de renforcer notre filet de sécurité sociale au lieu de constamment affamer les services pour lesquels la demande augmente sans cesse. Le gouvernement fédéral doit faire preuve de leadership et restaurer le financement destiné aux services sociaux, rendre compte de la manière dont l’argent est dépensé et élaborer avec les provinces une stratégie de ressources humaines pour les services sociaux communautaires.

Rencontre du secteur de l’éducation de Saskatchewan pour discuter de compressions et de plans de négociation

Les travailleuses et travailleurs de l’éducation de toute la province se sont réunis à Saskatoon le 5 et 6 novembre pour discuter de l’impact des compressions imposées dans les postes d’aides à l’enseignement sur l’apprentissage des élèves, examiner les gains en négociation et planifier les prochaines étapes de leur campagne syndicale pour obtenir des négociations provinciales. Le SCFP, qui représente environ 80 pour cent des travailleuses et travailleurs de soutien scolaire de la province, veut négocier une entente provinciale pour les 6 500 membres du SCFP du secteur de la prématernelle à la 12e année (pre-K -12), un droit dont jouissent les enseignants depuis les années 1970.

Les aides à l’enseignement, les secrétaires, les chauffeurs d’autobus scolaires et d’autres travailleuses et travailleurs de soutien scolaire représentés par le SCFP sont présentement régis par l’une ou l’autre de 26 conventions collectives conclues avec les divisions scolaires locales, comparativement à 58 contrats avant les fusions scolaires réalisées en 2006.

La différence salariale pour les aides à l’enseignement et les secrétaires scolaires peut aller jusqu’à cinq dollars de l’heure d’une division à une autre. En outre, dans certaines écoles, les travailleuses et travailleurs ont droit à des régimes d’avantages sociaux entièrement payés par l’employeur, tandis que d’autres n’en ont pas du tout. Un nouveau document de recherche rédigé par le SCFP montre que les fusions scolaires ont donné lieu à d’importantes bonifications des salaires et avantages sociaux des travailleuses et travailleurs de l’éducation.

Manifestation à Kingston pour des services alimentaires hospitaliers locaux

L’Hôpital général de Kingston (Kingston General Hospital ou KGH) a l’intention d’acheter presque toute sa nourriture à Toronto. Plus tard ce mois-ci, il compte signer un contrat avec Compass Group, une multinationale qui prépare des aliments dans une usine de la région de Toronto. Des millions de dollars disparaîtront au bout de la 401 au lieu d’aller à des fermiers, marchands et travailleurs de la région de Kingston.

Une manifestation populaire a eu lieu le 3 novembre à compter de midi, à l’entrée principale du KGH. La manifestation a débuté une campagne d’un mois qui comprend la radio, la télévision et les médias imprimés. Pour en savoir plus sur la campagne et comment vous pouvez aider à garder KGH alimentaire locale, rendez-vous auprès de la Food Fight Kingston site Web à: http://www.kingstonfoodfight.ca/.

Fin des compressions après une campagne des membres du SCFP des bibliothèques

La majeure partie d’un projet visant à sabrer radicalement dans le financement du système des bibliothèques publiques de Calgary a été abandonné lorsque les travailleuses et travailleurs des bibliothèques ont riposté pour protéger leurs services. Rh’ena Oake, présidente de la section locale 1169 du SCFP, a souligné que la bibliothèque publique de Calgary est la deuxième plus occupée au Canada, après celle de Toronto; pourtant, question financement, elle se retrouve au 21e rang. Mais en septembre, le système des bibliothèques publiques de Calgary a reçu l’ordre de retrancher 2,8 millions de dollars de son budget annuel.  Les compressions auraient entraîné une réduction radicale des heures de service et la fin d’un projet de succursale de plusieurs millions de dollars prévue pour 2011.

La section locale 1169 a lancé une vigoureuse campagne, avec publicités à la radio, lettres aux journaux et interventions dans les médias sociaux pour sensibiliser la population aux méfaits de la réduction des services publics. Résultat : compte tenu de l’immense opposition manifestée contre les compressions, celles-ci ont été réduites à des niveaux mineurs qui n’auront que peu d’effets sur les services et le personnel. Oake a déclare, « l’appui qu’a reçu notre section locale a été encourageant et il montre bien le pouvoir de la collaboration au sein du mouvement syndical. »

Le SCFP devient l’agent de négociation des employés de Ferryland Emergency Services

Le SCFP a été accrédité en tant qu’agent de négociation des employés de Ferryland Emergency Services Ltd., Terre-Neuve.  L’unité de négociation sera formée des répondants médicaux d’urgence (RMU) et des paramédics des soins primaires (PSP) au service de l’entreprise.

Brian Farewell, conseiller syndical du SCFP, a déclare, « Nous sommes extrêmement heureux que ces travailleurs aient choisi le SCFP comme syndicat et nous sommes impatients de rencontrer l’employeur pour négocier notre première convention collective. Il s’agit du premier groupe privé de services ambulanciers à être syndiqué par le SCFP dans cette province ».

Les travailleurs en soin de longue durée d’Edmonton rejoignent le SCFP

Une centaine d’employés du St. Thomas Health Care Centre d’Edmonton joignent les rangs du SCFP. Le 29 octobre, ceux-ci ont voté à 71 pour cent en faveur de la syndicalisation. Le centre de soins de santé fournit des soins de longue durée et des soins généraux. Dennis Mol, président du SCFP-Alberta, a déclaré que ces employés se joignent au SCFP pour régler des questions d’horaires de travail, de favoritisme et de discipline inconsistante. On trouve parmi ces employés des aides-soignants et du personnel d’entretien, de maintenance, d’administration et de services alimentaires.

Les travailleurs des établissements de soins de longue durée de la région de York ratifient une nouvelle convention collective

Les membres de la section locale 905 du SCFP qui sont à l’emploi des établissements de soins de longue durée de la municipalité régionale de York ont ratifié une nouvelle convention collective. La région compte deux établisse-ments de soins de longue durée et un certain nombre de résidences communautaires avec services.

« Parmi les faits saillants de la nouvelle entente, notons un plus grand nombre d’heures de contacts personnels avec les bénéficiaires des soins de longue durée – une amélioration à laquelle le SCFP travaille depuis longtemps. La principale préoccupation des deux parties était de faire fonctionner le plan du ministère dans le meilleur intérêt de nos clients a dit Lorne Trevors, conseiller syndical SCFP. Nous travaillerons aussi à une approche de collaboration destinée à mettre au point un nouveau modèle de dotation de personnel, une amélioration de la formation et des occasions d’emploi offrant plus de plus de postes permanents.  »

Un piquetage d’information réussi à Richmond Hill

Les travailleurs extérieurs de Richmond Hill membres de la section locale 905 du SCFP ont réussi un excellent piquetage d’information le mercredi 3 novembre. Plus de 200 membres y ont participé.

« Nos frères et sœurs des autres unités du 905 se sont joints à nous, a raconté Todd Field, président de l’unité des travailleurs extérieurs de Richmond Hill. Nous formons une énorme section locale composite. Lorsque nous obtenons l’appui des autres localités de la région de York, cela fait une belle démonstration de solidarité. »

La conciliation commence pour les employés municipaux d’Elliot Lake

Les employés municipaux de la Ville d’Elliot Lake, en Ontario, ont donné à la section locale 170 du SCFP un mandat de grève unanime en appui au comité de négociation qui s’efforce d’obtenir une convention collective équitable pour les 56 travailleurs intérieurs et extérieurs. On tiendra deux jours de conciliation les 18 et 19 novembre, avec la participation d’un conciliateur du ministère du Travail.

« Nous avons demandé l’aide d’un conciliateur provincial pour les négociations qui achoppent encore, a expliqué Don Gillis, président du SCFP 170. Nous souhaitons rassurer les résidents : nous ferons tout en notre pouvoir pour arriver à une entente sans recours à la grève. Nous revendiquons simplement un traitement équitable, comme les autres groupes d’employés de la ville. » Une grève ou un lockout affecterait le travail de bureau et les travaux d’écriture à l’hôtel de ville, l’enlèvement de la neige, l’exploitation des piscines, l’entretien de l’aéroport, les services récréatifs, ainsi que les services d’aqueduc et d’égout.

À St. John’s, les employés de Mile One signent une nouvelle entente d’une durée de 4 ans

Les employés de Sports and Entertainment de St. John’s se sont prononcés par vote en faveur de l’acceptation d’une nouvelle convention collective d’une durée de 4 ans. Les 46 membres de la section locale 569-01 du SCFP ont ratifié leur nouveau contrat de travail à une majorité de 84 %. L’entente prévoit des augmentations de salaire de 4,5 %, 4.5 %, 3,5 % et 3,5 % de janvier 2010 à janvier 2013.

Les parties n’ont pas été en mesure de mettre en œuvre les conclusions du Programme d’évaluation des emplois du SCFP. Elles ont toutefois utilisé ces résultats pour fixer les ajustements salariaux des classes d’agent de billets, de vérificateur adjoint, d’agent supérieur de billetterie et d’électricien.

150 militants et membres du personnel SCFP à Truro pour une conférence de trois jours

Près de 150 membres du personnel et militants du SCFP de partout en Nouvelle-Écosse se sont rendus à Truro du 4 au 7 novembre à l’occasion de la toute première Conférence de tous les comités du syndicat. Le président du SCFP Nouvelle-Écosse, Danny Cavanagh, a déclaré : « Voici un excellent exemple de syndicat qui fait sa part pour l’économie locale. Il s’agit d’un important rassemblement pour une communauté comme Truro et les délégués à cette conférence injecteront dans l’économie locale l’argent qu’ils ont durement gagné. »  

« Il s’agit aussi d’un rappel bien senti aux entreprises locales comme les restaurants, les stations d’essence et les autres boutiques et services – à l’effet que des emplois syndiqués offrant un salaire décent jouent un rôle essentiel dans l’économie de notre province », a ajouté M. Cavanagh. Il a rappelé que les syndicats constituent le deuxième plus important usager des établissements hôteliers, tout de suite après les entreprises.

Le secteur de la santé communautaire de Colombie-Britannique lance une campagne

Les membres du SCFP qui travaillent dans le secteur de la santé communautaire ont lancé, le 1er novembre, une campagne destinée à sensibiliser et à informer le public à propos des services qu’ils assurent dans les collectivités de l’ensemble de la Colombie-Britannique. La campagne comprend une capsule vidéo de 30 secondes diffusée en ligne, deux publicités radio et une bannière en ligne qui, dans tous les cas, dirigent le public vers le site Web How CUPE HELPS (Comment le SCFP AIDE) qui présente les membres du SCFP et les services qu’ils assurent. 

Les services assurés par les membres du SCFP vont de l’application d’un vernis au fluorure sur les dents des enfants à risque, à l’aide apportée aux personnes âgées afin qu’elles soient mieux à même de vivre de façon indépendante dans leur propre maison. Le SCFP Colombie-Britannique représente plus de 1 000 travailleurs du secteur de la santé communautaire dont la tâche consiste à offrir des services conseils, diagnostiques, cliniques, d’inspection, de défense des droits, de soutien à domicile, de prévention et de réadaptation dans les collectivités de l’ensemble de la Colombie-Britannique. 

Rendez-vous sur le site Web de la campagne à : http://www.howcupehelps.org/.

rks/sepb 491