Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.


La section locale 374 du SCFP demande au maire et au conseil municipal de Sooke de lancer un appel d’offres ouvert et d’étudier une solution publique pour la prestation des services d’eaux potables et usées du district.

Le district de Sooke a émis un communiqué de presse la semaine dernière annonçant qu’il amorçait des négociations pour conclure une entente de 21 ans avec EPCOR, l’actuel fournisseur de services de traitement des eaux usées de la ville. 

« Le conseil a non seulement voté en faveur d’une entente à long terme de 21 ans sans processus d’appel d’offres ouverts, mais il refuse même d’envisager que les services de traitement des eaux usées puissent être fournis publiquement à Sooke », affirme Trevor Davies, vice-président de la section locale 374 du SCFP.

M. Davies souligne que le district de Sooke possède carrément l’usine de traitement des eaux usées. « Dans l’intérêt des résidents, le district de Sooke doit examiner sérieusement la gestion et l’exploitation publiques du traitement des eaux usées. »

« Selon ce que nous connaissons des municipalités de tout le Canada, la reddition de comptes et la transparence disparaissent lorsque des services qui pourraient être fournis par le public sont confiés au secteur privé (ou qu’ils y restent), explique Tammy Simonds, conseillère syndicale du SCFPAvec la privatisation des services vient invariablement une hausse des coûts et la prestation des services est définie par le profit et non par les besoins de la population. »

Il faut l’approbation des électeurs pour que le conseil entérine le contrat de 21 ans. Le district de Sooke demandera au personnel de préparer un règlement sur l’approbation électorale.

« La section locale 374 du SCFP verra à ce que le public soit au courant du coût exact de ce contrat à long terme de 21 ans », promet Trevor Davies.


Pour en savoir plus :

Tammy Simonds, conseillère syndicale du SCFP : 250.812.7197 

Janet Szliske, conseillères aux communications du SCFP : 604.454.7293