Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Un sondage national publié aujourd’hui révèle que plus de trois quarts des Canadiennes et Canadiens sont en faveur de l’augmentation des prestations du Régime de pensions du Canada. De plus, 80 pour cent de la population appuie l’augmentation des prestations versées par le fédéral aux gens du troisième âge et la moitié des répondants croient que le gouvernement se traîne les pieds dans la réforme du système de pensions canadien.

À la fin août, le groupe de recherche Environics a effectué un sondage sur l’avenir des pensions pour le compte du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et de l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC). Mené auprès de 2 020 personnes au Canada, le sondage a une marge d’erreur de  plus ou moins 2,2 pour cent, 19 fois sur 20. 

« D’un bout à l’autre du pays, les Canadiennes et Canadiens veulent qu’on augmente les prestations du Régime de pensions du Canada », déclare Paul Moist, président national du SCFP. Les politiciens fédéraux et provinciaux qui cherchent à améliorer le régime fédéral n’auraient pu recevoir de message plus clair. »

Le sondage demandait aux Canadiens de s’exprimer sur l’épargne et la retraite. Bon nombre de personnes contribuent à un régime d’épargne-retraite ou à un compte d’épargne libre d’impôt. Pourtant, quatre personnes sur dix avouent ne pas être en mesure d’épargner pour la retraite. 

Seulement une personne sur quatre est persuadée de pouvoir épargner suffisamment pour bien vivre au moment de la retraite, alors que trois sur dix craignent ne pas avoir les moyens de vivre confortablement à la retraite. Les personnes à faible revenu sont les plus pessimistes à cet égard.

« Les Canadiennes et les Canadiens s’inquiètent de ne pas avoir suffisamment d’argent à la retraite, indique John Gordon, président national de l’AFPC. Si on ne prend pas des mesures urgentes, de plus en plus de personnes âgées vivront dans la pauvreté. »

Les répondantes et répondants sont fortement en faveur de l’augmentation des prestations de la Sécurité de la vieillesse (SV) et du Supplément de revenu garanti (SRG) pour les gens qui vivent sous le seuil de la pauvreté. Actuellement, les prestations de la SV et du SRG ne s’élèvent qu’à 11 000 $ par année.

On a demandé aux personnes sondées de choisir le régime de retraite qu’elles préfèrent. Malgré la crise économique, les personnes qui contribuent à un régime de retraite au travail croient que leurs prestations sont protégées. La plupart des gens interrogés, soit 70 pour cent, préfèrent le régime à prestations déterminées qui garantit une rente fixe, au régime à cotisation déterminée dont les prestations sont fondées sur le rendement des placements.

Au Québec, les personnes à la retraite touchent des prestations du Régime des rentes du Québec. Le sondage mené dans cette province révèle que 75 pour cent de la population est en faveur d’une augmentation des prestations et que 82 pour cent des gens appuient la hausse des prestations de la SV.

Le SCFP et l’AFPC représentent conjointement plus de 800 000 fonctionnaires au Canada. Ces deux organismes militent en faveur de la sécurité des Canadiennes et des Canadiens à la retraite. 

Renseignements :

Pierre Ducasse, SCFP, 819-209-2675 (portable), pducasse@cupe.ca
Nicholas Galletti, PSAC, 613-314-9836 (portable), galletn@psac-afpc.com