Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.


RICHMOND HILL, ONLes cols bleus de Richmond Hill ont voté à 100 pour cent en faveur de la grève.

Les membres de la section locale 905 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) tentent de conclure une convention collective équitable qui leur offre les mêmes augmentations salariales que les autres travailleurs municipaux de la région de York, ainsi qu’un rajustement unique au marché pour répondre aux exigences de la municipalité en matière d’évaluation des emplois.

« Nous ne demandons pas la lune, a déclaré Derek Bakshi, président de la section locale 905. Nous savons que 79 membres de la direction de Richmond Hill font partie de la liste dorée (ceux qui gagnent plus de 100 000 $) et nous sommes bien loin de ces montants.  Tout ce que nous voulons, c’est un salaire équitable pour pouvoir faire vivre nos familles. »

« Non seulement nous travaillons ici, mais nous y payons aussi nos impôts et nous sommes membres de cette communauté. Nous y contribuons. En fait, notre section locale vient tout juste de donner 3 000 $ à une œuvre de bienfaisance. »

L’unité comprend une centaine de travailleurs à temps plein et saisonniers. Ils sont responsables de l’entretien des routes, des parcs et des centres de loisirs. Ils veillent aussi à ce que l’eau potable municipale soit salubre et à ce que l’élimination des eaux usées (égout) se fasse de manière sûre et fiable.

Le 1 octobre, le syndicat a demandé la présence d’un conciliateur aux négociations dans l’espoir qu’un tiers objectif puisse les aider à obtenir un contrat équitable.

  

Pour en savoir plus, communiquez avec :

Grant Dart 
Conseiller syndical du SCFP
705-641-0968

Wendy Forbes 
Communications du SCFP
 416-292-3999