Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le SCFP pleure la mort de Brodie Schwartz, travailleur de l’électricité et membre de la section locale 255 du SCFP

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès du confrère Brodie Schwartz, de la section locale 255 du SCFP, un monteur de lignes au service de Westario Power. Le confrère Schwartz a perdu la vie le 21 septembre 2010, pendant qu’il travaillait à Port Elgin en Ontario. Le SCFP offre ses sincères condoléances à sa famille et à ses amis, ainsi qu’à ses consœurs et confrères du syndicat. Le SCFP collaborera avec la section locale pour réclamer une enquête approfondie sur cet incident afin d’empêcher que d’autres accidents et décès au travail ne se produisent.

« Nos cœurs sont remplis de tristesse, car ce jeune homme laisse dans le deuil une épouse et une fillette. Personne ne devrait avoir à risquer sa vie pour la gagner », a déclaré Paul Moist, président national du SCFP.

Le SCFP et l’Assemblée des Premières nations réclament une éducation équitable et de qualité

La semaine du 19 au 24 septembre était la Semaine nationale de sensibilisation pour l’éducation des Premières nations. La semaine a débuté le 19 septembre avec une marche de 135 kilomètres par des membres de la collectivité de Kitigan Zibi Annishinibeg, partis du Québec en direction de l’île Victoria à Ottawa.

Un rassemblement et un Pow Wow sur la Colline du Parlement ont suivi la marche, à laquelle ont participé des milliers de personnes. Le SCFP a été un commanditaire de l›événement et était accompagné par des membres de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants et de l’Alliance de la fonction publique du Canada. Les orateurs ont inclus le chef des Premières nations (APN), Shawn A-in-chut Atleo, Jack Layton, chef du NPD, et Brian Barron, vice-président de la diversité au SCFP.

« Le SCFP doit continuer d’exiger des mesures pour contrer les injustices et les inéquités dans l’éducation chez les Premières nations et à réclamer la garantie que les jeunes autochtones du Canada puissent s’instruire », a souhaité Brian Barron.

Selon le SCFP, l’acquisition de PotashCorp ne profitera pas au Canada

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) ajoute son nom à une liste grandissante de groupes et d’individus qui s’opposent à la prise de contrôle de la Société de la potasse de la Saskatchewan par des intérêts étrangers. Entretemps, le plus grand syndicat du Canada invite aussi le gouvernement Harper à adopter des mesures de contrôle plus strictes de la propriété étrangère.  « Investissement Canada doit fonctionner de manière plus transparente afin d’assurer le respect de l’intérêt public.

« En vingt-cinq ans, Investissement Canada n’a rejeté qu’une seule prise de contrôle par des intérêts étrangers, pendant qu’il en approuvait 13 500 autres avec bien peu de questionnements. Le gouvernement Harper doit immédiatement mettre en œuvre des règles plus sévères et une plus grande transparence afin de protéger les ressources et l’intérêt du Canada », déclare Paul Moist

Le SCFP salue le recul du ticket modérateur

 Le SCFP salue la décision du gouvernement du Québec de rejeter le recours au ticket modérateur concernant les soins de santé. Le président national du syndicat, Paul Moist, s’est dit très heureux du travail du SCFP-Québec et de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) qui ont contribué à l’organisation de l’opposition publique à ce projet, ce qui a contribué à faire reculer le gouvernement Charest. La FTQ va maintenir la pression pour que le gouvernement du Québec oublie l’idée de la « contribution santé » régressive de 200 $ par adulte prévue dans son dernier budget.

Une délégation chinoise se familiarise avec les politiques sociales et syndicales au Canada

Le 20 septembre, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a accueilli, au bureau national d’Ottawa, une délégation chinoise composée de 11 spécialistes du travail de la Chinese Academy of Labour and Social Security ainsi que du ministère chinois du Travail et de la Sécurité sociale. La délégation a reçu du gouvernement central de la Chine le mandat de mener une étude et de formuler des recommandations concrètes en vue d’une réforme du régime d’assurance-maternité et des normes du travail qui améliorera les conditions de travail des millions de travailleuses à l’œuvre dans les industries du textile, de la fabrication et de la construction entre autres.

Le SCFP présent pour défendre l’énergie publique, verte et fiable

Le Congrès mondial de l’énergie a eu lieu cette année à Montréal du 12 au 16 septembre. Parmi les plus de 3 000 délégués, on retrouvait Paul Moist, Claude Généreux et d’autres délégués du SCFP, qui ont assisté en plénière et en ateliers. Le congrès touchait de très nombreux enjeux, dont les énergies alternatives comme l’éolien, la réduction de la pollution et des GES (notamment causés par les combustibles fossiles et le nucléaire), le droit à l’énergie des pays et des personnes pauvres.
 
En marge du Congrès, l’ensemble des syndicats du SCFP actifs dans le domaine de l’énergie en ont profité pour tenir une rencontre. Celle-ci a permis d’échanger des informations et des stratégies de négociation. La rencontre a également été une occasion de réfléchir à des enjeux communs, à l’aide de conférenciers invités. Parmi les thèmes abordés lors de cette rencontre de secteur, il y avait : une étude comparative de la tarification entre les provinces canadiennes et entre d’autres pays ; une présentation des opportunités dans le secteur éolien ; une présentation des enjeux dans le secteur nucléaire ; une réflexion sur l’utilisation de l’électricité (versus le pétrole) dans nos moyens de transport. Les syndicats de l’énergie affiliés au SCFP ont convenu de tenir une autre rencontre en juin 2011, pour discuter d’enjeux communs.

Le SCFP défend l’eau publique et non les profits privés

Le Congrès mondial des ressources de l’eau de l’AIRE 2010 s’est déroulé du 19 au 24 septembre à Montréal. La présence du SCFP était particulièrement importante puisque la question de la privatisation a dominé une part importante du programme du congrès. Les conférenciers principaux incluaient Pedro Pablo Errazuriz, président du conseil d’administration du service d’eau privatisé Essbio au Chili. Il est intéressant de noter que le Régime de retraite des enseignants de l’Ontario (OTPP) figure parmi les investisseurs dans Essbio, entreprise d’eau privée.

Le SCFP a participé à la séance de discussion de la Global Private Operators Alliance organisée par UN-Habitat, la Commission d’épuration des eaux usées du Grand Moncton et l’Association canadienne des eaux potables et usées. Le SCFP a participé à la manifestation organisée par le Conseil des Canadiens devant le site du Congrès mondial des ressources de l’eau, où une bannière portant le message « L’eau publique est un droit humain » a été présentée. Des membres de la section locale 429 du SCFP, Ville de Montréal, se sont joints au Conseil pour dénoncer l’ordre du jour corporatiste du Congrès mondial des ressources de l’eau.

Les tavailleurs du comté de Pictou appuient leur syndicat par un vote de grève

Le 20 septembre, plus de 400 employés (SCFP 2330) de trois établissements de soins de longue durée du comté de Pictou ont accordé à leur syndicat un solide mandat de grève. Ils se sont prononcés dans une proportion de 96 pour cent pour le déclenchement de moyens de pression si le SCFP n’arrivait pas à conclure une entente.

Le conseiller syndical du SCFP, Wayne Thomas, a pour sa part déclaré : « Dans le cadre de la négociation provinciale, nous retournerons à la table le 30 septembre pour la conciliation à la table témoin, le Foyer de soins MacGillivray de Sidney. Le seul point en litige dans cette négociation est la parité salariale avec nos homologues des soins actifs. Un salaire égal pour un travail comparable, c’est pour défendre ce principe que nous nous battons. »

Les professionnels de l’apprentissage des jeunes enfants du Huron-Perth votent pour joindre le SCFP 3615

Les professionnels de l’apprentissage des jeunes enfants du Conseil scolaire catholique Huron-Perth ont voté pour se joindre à la section locale 3615 du SCFP. La section locale 3615 entreprendra maintenant la négociation avec le conseil de façon à assurer que ses éducateurs de la petite enfance profitent des mêmes droits et protections que les professionnels de l’apprentissage des jeunes enfants des autres juridictions.

Jusqu’à maintenant, les sections locales SCFP de l’ensemble de la province ont réussi plus de 24 négociations semblables avec les conseils scolaires. Ces ententes ont pour effet d’incorporer les conditions récemment négociées à la Table de discussion provinciale, dans le cadre d’une entente intervenue entre la province, les conseils scolaires et les syndicats qui représentent la grande majorité des membres du personnel des conseils scolaires de l’Ontario.

Cette semaine, les négociations finalisées incluent des accords signés entre le SCFP 65 avec le Conseil scolaire catholique du district Nord-Ouest à Fort Frances, et le SCFP 1479 avec le Conseil scolaire catholique de Algonquin et Lakeshore à Kingston.

Portrait d’action politique : Ian Thompson, candidat aux élections municipales de Milton

Ian Thompson, conseiller syndical au SCFP, se présente aux élections municipales de Milton, en Ontario, dans le district 2, le 25 octobre 2010. M. Thompson veut que l’on tienne compte de l’infrastructure et des services dans le développement de sa municipalité. Il souhaite également que ce développement se fasse dans le respect des communautés existantes et dans un souci de préservation des habitats naturels, des milieux humides et de la biodiversité. Il veut que la Ville crée des groupes consultatifs de quartier et les consulte à chaque phase du développement.
 
Visitez le site Web Ian Thompson 4 Ward 2 à : www.ianthompson4ward2.ca (en anglais).

 

rks/sepb 491