Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Conférence DEBOUT pour vos droits 2010 : reprendre notre avenir

Le Congrès du travail du Canada prépare une conférence qui aura lieu en décembre 2010 pour développer une réponse stratégique aux attaques du gouvernement fédéral contre un large éventail de droits humains et les membres de SCFP sont invités d’inscrire. Tous les coprésidents de nos comités nationaux sur l›équité et certains conseillers membres du personnel représenteront également le SCFP. La conférence nationale qui viserait à : développer des réponses stratégiques aux attaques des conservateurs touchant les communautés; appuyer l’action politique que mènent ces communautés; et souligner la présence croissante et les questions particulières touchant ces communautés au sein du mouvement syndical et de la population active, et le besoin de s’y intéresser.

Pour vous inscrire et pour plus d’informations : http://www.congresdutravail.ca/rise-up-for-your-rights-conference-fr.

Les cols blancs de Terrebonne en concert à l’Île-des-Moulins

Inquiets de voir la négociation s’enliser après plus de deux ans et demi sans contrat de travail, les cols blancs de la Ville de Terrebonne au Québec vont faire du bruit. Lors de la négociation précédente, la ville s’était engagée à régler la question de l’équité salariale et à adopter une nouvelle structure salariale. Or, l’administration municipale renie maintenant cet engagement. Le 28 juillet, les membres de SCFP 2326 ont marchés le long de la rue Saint-Louis à l’entrée de l’Île-des-Moulins, suivie d’une manifestation de l’union et un concert de l’Orchestre symphonique de Montréal.

Stoppez la violence : campagne Sœurs par l’esprit

Le 21 avril, l’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) a publié un rapport intitulé « Ce que leurs histoires nous disent ». Ce rapport présente les résultats de l’initiative Sœurs par l’esprit qui a rassemblé cinq années de recherches liées aux meurtres et disparitions de plus de 580 femmes et filles autochtones au Canada.

Le gouvernement fédéral avait annoncé, dans le cadre de son budget 2010, qu’il affecterait 10 millions de dollars à la question de la violence contre les femmes autochtones, pour sensibiliser la population et introduire de nouvelles politiques. Les députées néodémocrates Jean Crowder et Irene Mathyssen ont rédigé une pétition exigeant du gouvernement qu’il veille à ce que l’AFAC reçoive un soutien financier pour continuer son travail sur l’initiative. Les membres du SCFP sont invités de signer une pétition à : http://scfp.ca/autochtones/Item4c4f2ec34a012.

Les emplois de misère sont-ils partie intégrante du système canadien de revenu de retraite?

Statistique Canada a diffusé de nouveaux renseignements sur les activités des personnes âgées sur le marché du travail le 21 juillet. Selon le rapport, bien que certaines personnes âgées continuent de travailler pour s’acquitter de leurs obligations financières.

« L’augmentation du nombre de personnes âgées qui sont forcées à reprendre le travail actif pour combler leurs besoins financiers fait valoir l’urgence de procéder à une véritable réforme des pensions dans notre pays », déclare Paul Moist. Les premiers ministres des provinces et territoires du Canada se préparent à se réunir le mois prochain à Winnipeg dans le cadre du Conseil de la Fédération, et M. Moist exhorte donc ces leaders à garder la réforme des pensions à l’ordre du jour.

Lirez le rapport à : http://www.statcan.gc.ca/pub/75-001-x/2010107/article/11296-fra.htm.

L’ONU adopte une résolution pour le droit à l’eau potable et l’assainissement

Le 28 juillet 2010, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté massivement une résolution déclarant le droit de l’homme à « l’eau potable propre et salubre et l’assainissement ». Elle a demandée aussi aux États de fournir des ressources financières, renforcer les capacités et procéder à des transferts de technologies en faveur des pays du Sud, afin de bâtir les services publics qui feront de ce droit une réalité. Le mouvement pour la justice de l’eau demande à l’ONU de mener ce dossier crucial depuis plus d’une décennie. Pendant des années, le gouvernement canadien a bloqué les efforts de l’ONU pour reconnaître ces services comme des droits humains fondamentaux et continuera de le faire. Cent-vint-quatre pays ont appuyé cette résolution, alors que 42 pays, dont le Canada, se sont abstenus.

Le 21 juillet, le SCFP a publié un article réclamant l’action du Canada en conjonction avec le projet enligne « Planète bleue » du Conseil des Canadiens, lancé pour soutenir cette résolution. Le SCFP a aussi signé une lettre ouverte (en anglais) qui appuie la résolution de l’ONU, a écrit une lettre au ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, et invité les membres de SCFP d’envoyer un message au premier ministre Stephen Harper.

Paul Moist demande que cessent les violations des droits humains aux Philippines

Trois enseignants ont été assassinés aux Philippines au début du mois. Appuyez Paul Moist, président national du SCFP, dans ses mesures pour protester contre ces meurtres. Le 26 juillet, une lettre de Paul Moist a été envoyée au président de la République des Philippines, et dans laquelle il demande que cessent les violations des droits humains et les exécutions extrajudiciaires aux Philippines. Le SCFP appelons le gouvernement philippin à : garantir une enquête impartiale sur l’assassinat extrajudiciaire de Mark Francisco et d’autres militants depuis l›élection; démilitariser la zone en attendant l’enquête et désarmer les milices que soutiennent les militaries protéger et aider les familles des militants assassins; revoir le programme gouvernemental de lutte contre l’insurrection, selon les recommandations de Philip Alston; et faire un rapporteur spécial de l’ONU sur les exécutions extrajudiciaires.

Fin du lock-out au port de Montréal

Le 23 juillet, le Syndicat des débardeurs du port de Montréal (SCFP 375) a décroché une entente prévoyant la fin du lock-out. Les quelque 900 débardeurs étaient privés de travail par l’employeur depuis le lundi 19 juillet. L’entente prévoit la reprise du travail à partir du samedi 24 juillet et les deux parties ont repris les négociations le 26 juillet. Pour faciliter ces négociations, les deux parties ont accepté de lever tout moyen de pression jusqu’au 3 septembre. Par consentement mutuel, cette période pourrait être étendue de 45 jours. Les débardeurs du port de Montréal, membres de la section locale 375 du SCFP, sont sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2008. Le SCFP est le principal syndicat dans le secteur du débardage au Québec. Les débardeurs des ports de Montréal, Québec, Matane, Contrecœur, Sorel-Tracy, Bécancour et Trois-Rivières sont affiliés au SCFP.

Entente de principe à l’Office municipal d’habitation de Montréal

Le SCFP-FTQ a conclu hier une entente de principe avec l’Office municipal d’habitation de Montréal pour le renouvellement de la convention collective de ses quelque 225 cols blancs. Le contrat de travail était échu depuis le 31 décembre 2008. De plus, les partis se sont entendues sur un nouveau plan d’évaluation des emplois qui fait maintenant l’objet de travaux. En raison de la période des vacances estivales, c’est l’automne prochain que l’exécutif syndical prévoit présenter le contenu de l’entente à ses membres et en recommander l’adoption. Les détails de l’entente seront rendus publics à la suite de ces consultations. Le SFMM (SCFP-FTQ) représente plus de 10 000 cols blancs œuvrant au sein de la fonction publique et parapublique montréalaise.

Les sections locales 4299 et 4186 du SCFP concluent des ententes sur le Programme d’apprentissage des jeunes enfants

La section locale 4299 du SCFP a conclu avec le Conseil scolaire de district des écoles catholiques du Sud-Ouest (CSDÉCSO) une nouvelle entente qui favorisera le succès de la mise en œuvre du nouveau Programme d’apprentissage des jeunes enfants en septembre. Le Protocole d’accord, signé le 20 juillet, est le premier à être signé avec un conseil scolaire francophone en Ontario et qui incorpore les conditions négociées à la Table provinciale de discussion (TPD). En plus, la section locale 4186 du SCFP a conclu une nouvelle entente avec le Conseil scolaire de district catholique de London le 22 juillet et la mise en œuvre du nouveau programme commence en septembre. Les deux ententes de la TPD font maintenant partie de la convention collective entre les Conseil scolaires et le SCFP et elle sera en vigueur jusqu’en septembre 2012.

SIDA : le traitement est indissociable du respect des droits fondamentaux universels

Lorsqu’il est question d’un plan efficace pour s’attaquer à l’épidémie du SIDA, on ne peut séparer les stratégies de traitement et la prévention du respect des droits fondamentaux universels. Il est également primordial de lutter contre la stigmatisation et d’investir dans la prévention et l’éducation. C’est le message que les délégués du SCFP ont présentés à la 18e Conférence internationale sur le SIDA, qui a été lieu à Vienne du 18 au 23 juillet.

Les représentants du SCFP à la conférence ont été Sue Roth, membre de la section locale 1063 du SCFP et du Comité pour la justice mondiale; Gloria Lepine, membre de la section locale 3550 du SCFP et du Conseil national des Autochtones du SCFP; et Michael Butler, adjoint exécutif au secrétaire-trésorier national. Ils sont accompagnés de Trevor Gray, membre de la section locale 4308 du SCFP et collaborateur du Prisoners HIV/AIDS Support Action Network à Toronto, et de Victor Elkins, membre du Syndicat des employés d’hôpitaux et représentant du Congrès du travail du Canada.


:jvp/sepb 491