Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.


Le 28 juillet, l’Assemblée générale des Nations Unies prendra une décision cruciale en reconnaissant le droit fondamental à l’eau et aux services d’assainissement. Les membres du SCFP peuvent inciter les représentants du Canada aux Nations Unies à appuyer cette importante résolution.

La résolution (en anglais) reconnaîtrait « le droit à une eau saine et potable ainsi qu’aux services d’assainissement comme un droit fondamental et universel ». Elle demande un accroissement du soutien financier et technologique et un meilleur développement des capacités des pays du Sud afin de mettre sur pied les services publics nécessaires à l’exercice réel de ce droit fondamental.

Dans la foulée du projet Planète bleue, le Conseil des Canadiens a lancé une campagne en ligne pour soutenir cette résolution. 

À ce jour, 1,2 milliard de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable et 2,6 millards sont privées de services sanitaires de base. Depuis des années, le gouvernement du Canada fait obstacle aux efforts des Nations Unies pour reconnaître ces services comme des droits fondamentaux. 

Le SCFP a écrit une lettre au ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, dans le cadre d’un moyen d’action organisé par l’Internationale des services publics, la fédération de syndicats du secteur public à laquelle nous sommes affiliés.

Le SCFP a aussi signé une lettre ouverte (en anglais) qui appuie la résolution de l’ONU

Ce que vous pouvez faire

Il est temps de vous joindre au mouvement en envoyant un message aux représentants du Canada aux Nations Unies et au premier ministre Stephen Harper.

  • Envoyez un courriel aux représentants du Canada aux Nations Unies, les ambassadeurs John McNee et Henri-Paul Normandin.
      
  • Envoyez un courriel au premier ministre Stephen Harper pour demander au gouvernement du Canada d’appuyer la reconnaissance de l’eau comme droit fondamental.