Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.


Près de la moitié des résidents de Windsor ignorent que leur ville envisage de privatiser les ordures et le recyclage; selon un nouveau sondage Angus Reid, plusieurs entretiennent de sérieux doutes quant au plan sur lequel votera le conseil municipal le 12 juillet, annonçait aujourd’hui Fred Hahn, président du Syndicat canadien de la fonction publique de l’Ontario (SCFP-Ontario).

« ›Prenez le temps de réfléchir› est l’un des messages de ce sondage montrant que 48 % des résidents de Windsor ne savent pas que leur ville est sur le point de perdre un important service public, un service dont les trois quarts des résidents (76 pour cent) se disent satisfaits », a dit M. Hahn.

Voici les faits saillants du sondage Internet mené parmi les résidents de Windsor du 29 juin au 5 juillet :

  • 48 % des résidents ignorent que la ville a discuté de la privatisation des services.
  • 76 % sont satisfaits des services actuels fournis par les employés publics pour les ordures et le recyclage.
  • La majorité (63 %) n’a pas confiance que les exploitants privés réduiront les coûts une fois le contrat accordé.
  • 77 % croient que la privatisation des ordures et du recyclage n’est « que la pointe de l’iceberg pour ce conseil municipal qui veut privatiser de nombreux autres services. »
  • Plus d’un tiers des résidents (37 %) seraient moins susceptibles de voter pour un candidat au conseil municipal qui soutiendrait la sous-traitance ou la privatisation des déchets et du recyclage.
  • Un tiers (33 %) accepterait une hausse de taxes pour maintenir le niveau actuel des services, alors que seulement 24 % accepteraient une réduction des services pour éviter une hausse des taxes.

Du 29 juin au 5 juillet 2010, Angus Reid a mené un sondage en ligne auprès de 402 résidents adultes de Windsor choisis au hasard. La marge d’erreur, qui mesure la variabilité d›échantillonnage, est de +/- 4,9 %, 19 fois sur 20. Les résultats ont été statistiquement pondérés selon les plus récentes données de recensement sur l›éducation, l›âge, le sexe et la région afin d’assurer un échantillon représentatif de la population adulte de Windsor. Les écarts dans ou entre les totaux sont dus aux arrondis.

Le SCFP représente 230 000 travailleurs en Ontario, dont les membres de la section locale 82 de Windsor qui effectuent la collecte des déchets et le recyclage dans la ville.
  

Pour tout renseignement :

Chris Watson
Communications du SCFP
Tél. : (416) 553-9410
Courriel : cwatson@cupe.ca

Jodi Shanoff
Angus-Reid Public Opinion
Tél. : (416) 642-7699
Courriel : jodi.shanoff@angus-reid.com