Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le SCFP intensifie ses efforts pour obtenir une réforme des pensions

À leur dernière réunion à l’Île-du-Prince-Édouard, les ministres des Finances fédéral et provinciaux ont convenu de poursuivre les négociations en vue d’augmenter les prestations du Régime de pensions du Canada (RPC) et pour Paul Moist, président national du SCFP, c’est le signe que les efforts du mouvement syndical pour améliorer les revenus de retraite de tous les travailleurs canadiens commencent à porter fruits.

« Nous devrons d’une part faire pression sur les gouvernements provinciaux et obtenir leur appui à une hausse des prestations du RPC  et d’autre part insister auprès du gouvernement Harper afin qu’il augmente le Supplément de revenu garanti (SRG) pour sortir de la pauvreté des centaines de milliers de retraités à faible revenu. »

Moist souligne que la formule de modification du RPC rend essentiel l’appui des provinces à une réforme du système.  En effet, il faut l’approbation des deux tiers des provinces représentant les deux tiers de la population pour mettre en œuvre quelque changement que ce soit.


La nouvelle taxe bancaire : un moyen équitable pour l’industrie financière de payer sa part des coûts de la crise économique

L’exécutif national du SCFP a récemment adopté une motion visant à entreprendre une campagne de lobbying en faveur de l’imposition de nouvelles taxes aux secteurs bancaire et financier et le SCFP veut que le gouvernement canadien cesse de consacrer tant d’efforts à faire dérailler le dialogue international sur une taxe bancaire.

« Les pays ont une chance unique de travailler ensemble à créer un système de gouvernance mondial qui protégerait les travailleurs d’ici et d’ailleurs contre les répercussions d’une autre crise financière », a conclu Paul Moist.

En savoir plus sur la position du SCFP :
http://scfp.ca/updir/NEB_Resolution_-_Financial_Transaction_Tax_%28FTT%29-Bank_Tax-fr.pdf


Le SCFP et l’APN jettent les bases d’une coopération plus étroite

À l’issue d’une rencontre historique entre les dirigeants du SCFP et le Grand chef de l’Assemblée des Premières Nations, Shawn Atleo, les parties se sont engagées à travailler ensemble de façon concrète à l’amélioration des conditions sociales et économiques des gens des Premières Nations.

Le 17 juin, M. Atleo a rencontré les membres du Conseil exécutif national du SCFP – c’était la première fois qu’une rencontre officielle était organisée.

Atleo a demandé l’appui du SCFP dans ses efforts visant à multiplier les occasions d’acquisition de nouvelles compétences et de formation postsecondaire pour les jeunes autochtones et à faire pression sur le gouvernement Harper afin qu’il accepte de ratifier la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.  Le Canada et les États-Unis sont les deux seuls pays au monde à refuser de ratifier cette déclaration.


Le gouvernement de l’Î.-P.-É. donne l’exemple en matière de garderies

Le SCFP croit que le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard mérite des félicitations pour le leadership dont il a fait preuve en instaurant sa nouvelle « Preschool Excellence Initiative » (initiative de l’excellence au niveau préscolaire).

« Le premier ministre Ghiz et son gouvernement ont bien compris l’importance d’un système de qualité pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants qui soit accessible et viable—un système que nous réclamons depuis longtemps, a déclaré Paul Moist. »

L’Î.-P.-É. est la première province à mettre en place un système d’apprentissage et de garde des jeunes enfants pour le niveau préscolaire et ouvrira 20 centres de la petite enfance pour septembre 2010 et 20 autres en 2011.


Le financement du Conseil canadien pour la coopération internationale est compromis

Les fonds qu’octroient l’ACDI au CCCI, la plus importante coalition canadienne de lutte contre la pauvreté dans le monde, sont menacés.  C’est une voix cruciale, respectée et attentive aux besoins des pauvres, qui serait réduite au silence si l’Agence cessait de financer le CCCI.

« À l’instar de nombreuses autres organisations syndicales, notre syndicat soutient de plus en plus l’aide internationale et le développement international.  Nous avons intensifié notre travail à cet égard en réponse au désir exprimé par nos membres de se porter à la défense des démunis de partout », explique Paul Moist.

Le SCFP représente des travailleurs à l’emploi de plusieurs organisations de développement international, dont les employés du CCCI.

Pour en savoir plus, visitez Le financement de l’ACDI au CCCI est compromis – Passez à l’action : http://www.ccic.ca/ccic/ccic_f.php


Ne laissez pas les conservateurs démanteler le registre des armes à feu

À la suite de semaines de témoignages devant le Comité permanent de la sécurité publique et nationale de la Chambre des communes, de la part de groupes représentant les médecins, la police, les chefs de police, les syndicats, les victimes de violence conjugale et les refuges pour femmes – qui se sont tous prononcés en faveur du maintien du registre national des armes à feu au Canada – les parlementaires se préparent à voter sur le projet de loi C-391 en juin.  Toutefois, le vote final sur l’opportunité d’éliminer le registre des armes à feu est maintenant prévu pour septembre 2010.

Les membres du SCFP sont encouragés à communiquer avec les douze députées et députés néo démocrates qui ont voté avec le gouvernement sur le projet de loi en novembre 2009.


Joignez-vous au SCFP pour le Sommet des peuples du G8-G20

Le groupe des huit et des vingt plus puissants chefs d’État du monde se rencontre à Toronto, en Ontario, du 25 au 27 juin 2010.  Cette rencontre offre l’occasion parfaite pour les forces communautaires et ouvrières de se réunir afin d’éduquer, d’habiliter et d’initier un changement positif.

Une liste des détails de cet événement et des façons dont les membres du SCFP peuvent participer est publiée sur le site Web du SCFP et sur le site Web 2010 People’s Summit à http://peoplessummit2010.ca/section/8 (en anglais seulement).


Sainte-Anne-de Madawaska : les employés municipaux en lock-out

Les employés municipaux du Village de Sainte-Anne-de-Madawaska, membres de la section locale 4576 du SCFP, ont été mis en lock-out le 16 juin par le conseil municipal. 

La municipalité veut geler les salaires, diminuer les avantages sociaux, éliminer des emplois en plus de s’attaquer aux clauses portant sur l’ancienneté et les heures de travail garanties par la convention collective.

La convention collective de la section locale 4576 est expirée depuis le mois de décembre 2009.


Les agents de bord de Canadian North se joignent au SCFP

Le mercredi 9 juin, le Conseil canadien des relations industrielles a accordé au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) une accréditation pour représenter les agents de bord de Canadian North.

Jusqu’à maintenant, ces 99 agents de bord basés à Edmonton et Calgary étaient regroupés au sein d’une association indépendante pour la négociation avec leur employeur.  Le SCFP travaillera avec eux à assurer qu’ils seront en mesure d’effectuer leur travail dans des conditions sécuritaires et qu’ils bénéficieront d’améliorations à leurs conditions de travail.


Le SCFP demande à la ville d’Ignace de reprendre les négociations

Les travailleurs municipaux de Ignace en Ontario, exhortent les négociateurs à reprendre la négociation après que l’employeur ait demandé au Ministère du Travail de lancer le compte à rebours en vue d’un lock-out ou d’une grève légale après une seule journée de discussions en présence d’un conciliateur.

Les négociateurs de la direction tentent d’arracher des concessions comme la sous-traitance de 2 postes à temps partiel et le retrait des avantages sociaux dont profitent les employés à temps partiel.

La section locale 87 du SCFP représente 12 travailleurs municipaux de la ville d’Ignace, soit les concierges, les employés de bureau, du site d’enfouissement, de l’aréna et des travaux publics.


Les travailleurs municipaux de Sudbury concluent une entente de principe avec la ville

La section locale 4705 du SCFP qui représente les 1 400 travailleurs municipaux du grand Sudbury a conclu une entente de principe le 7 juin.

Les détails de cette entente ne seront pas révélés tant que l’entente n’aura pas été étudiée et ratifiée par les membres de la section locale 4705.


À la Croix Rouge, les menaces et l’intimidation poussent les travailleurs à la grève

Plus de 40 chauffeurs travaillant pour la section Mississauga-Halton de la Croix Rouge en Ontario ont déclenché la grève suite à une campagne de menaces et d’intimidation de l’employeur. 

Les piquets de grève ont été mis en place le 7 juin par un groupe de travailleurs mal rémunérés qui tentent de négocier une première convention collective.


Des travailleurs de l’hôpital SickKids se joignent au SCFP

Plus de 300 travailleurs de la santé du Hospital for Sick Children (SickKids) de Toronto ont récemment choisi de se joindre au Syndicat canadien de la fonction publique pour défendre des questions de justice, d’équité et de protection des emplois.

Ces employés de service à temps partiel et occasionnels de l’hôpital SickKids rejoindront leurs homologues à temps plein dans la section locale 2816.

Le SCFP représente plus de 60 000 travailleurs hospitaliers en Ontario.


La collectivité de Powell River créé une Coalition Eaux Aguets

Plusieurs groupes communautaires inquiets de la région de Powell River en Colombie-Britannique se sont unis pour former la Coalition Eaux Aguets de Powell River.

En avril dernier, ces groupes ont été choqués par une annonce inattendue de la ville à l’effet qu’elle avait conclu, avec Catalyst Paper, une entente de principe portant notamment sur une collaboration pour le traitement des eaux usées de la ville à l’usine exploitée par Catalyst à Powell River.

La coalition réunit la section locale 798 du SCFP (travailleurs de la région et de la municipalité de Powell River et travailleurs des bibliothèques), le chapitre local du Conseil des Canadiens, les 3 associations de contribuables de la région - Townsite, Wildwood et Cranberry et le chapitre local du Sierra Club.

:te/sepb 491