Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Dénonçons l’exécution des prisonniers politiques iraniens

Les membres SCFP membres ont été encouragés à assister à un rassemblement qui a eu lieu le 21 mai devant l’ambassade d’Iran à Ottawa, pour condamner l’exécution de cinq prisonniers politiques en Iran. 

Le 9 mai 2010, les cinq enseignants, militant pour les droits de la personne et membre du syndicat professionnel des enseignants iraniens ont été exécutés dans la prison d’Evin en Iran, sans processus judiciaire équitable.  Dans le cas Farzad Kamangar, son appel de la condamnation à mort n’avait pas encore été évalué par la Cour suprême d’Iran et son avocat s’était fait dire que le dossier avait été égaré.  Dans les cinq cas, ni les avocats ni les proches des condamnés n’avaient été informés des exécutions.

Le 13 mai, le président national du SCFP, Paul Moist, a écrit une lettre au Guide suprême de la République islamique pour condamner ces exécutions.  « J’ai été horrifié d’apprendre l’exécution de l’enseignant et syndicaliste Farzad Kamangar et de quatre autres prisonniers politiques, écrit M. Moist.  Les membres du SCFP continueront à dénoncer la répression et la violence et demeureront solidaires de leurs consœurs et confrères d’Iran. »

Lettre de Paul Moist au Guide suprême de la République islamique :  http://scfp.ca/justice-mondiale/rassemblement-ottawa-pour-condamner 


Nouveau contrat de travail pour les employés d’Héma-Québec

Réunis en assemblée générale le 16 mai, c’est dans une proportion de 66,7 % que les employés montréalais d’Héma-Québec ont ratifié l’entente de principe intervenue le 5 mai.  Cette entente concerne uniquement les employés d’Héma-Québec représentés par le SCFP, soit le premier groupe à s’entendre avec Héma-Québec au cours de la présente ronde de négociation.

Le nouveau contrat de travail s’appliquera dès sa signature et restera en vigueur durant cinq ans, soit jusqu’en 2015.

Il permet aux syndiqués d’enregistrer des gains, notamment au chapitre des salaires et des droits parentaux.  À l’égard du fonds de retraite, les deux parties ont convenu de balises serrées pour encadrer les augmentations de cotisations des participants au régime, si de telles hausses devaient s’avérer nécessaires.

Le SCFP représente à Héma-Québec (Montréal) une soixantaine de salariés, soit les secrétaires, préposées à l’inscription, agents du centre d’appel et une agente des relations avec les bénévoles.  Plus de 90 % sont des femmes.  Le SCFP compte deux autres unités syndicales à Héma-Québec dans la ville de Québec.


TVA : le syndicat réplique et explique

Les négociations pour le renouvellement de la convention collective au réseau de télévision TVA-Montréal viennent de connaître des soubresauts. 

Après une vingtaine de séances de pourparlers, l’employeur a décidé de retirer la plupart de ses demandes et a suggéré la reconduction du contrat de travail pour une durée de trois ans.  Cette proposition de statu quo est jugée insuffisante par le SCFP 687, qui a des objectifs clairs pour le maintien des emplois à l’interne à TVA, ce qui nécessite des changements à la convention collective.

« La convention actuelle n’est plus à jour et il existe un réel danger à ne pas y apporter des changements.  Ainsi, sans une modernisation de la clause de juridiction de notre convention, il n’y a pas de vrai engagement de TVA envers nous et des dizaines d’emplois pourraient s’envoler en fumée », a déclaré Réjean Beaudet, président du Syndicat des employés de TVA.


Révision judiciaire

À Edmonton, un jugement en révision judiciaire émis cette semaine refuse à plus de 2 000 membres du SCFP le droit d’être représentés par le syndicat de leur choix.  Le jugement confirme les mesures de déplacement des employés d’un syndicat à l’autre prise par le gouvernement dans le cadre de sa restructuration des services de santé.

Le plan de restructuration a fait en sorte que les employés de soutien du secteur de la santé du Sud de l’Alberta, membres du SCFP, ont été déplacés dans une unité provinciale représentée par l’AUPE.  En même temps, la province force le transfert d’environ 1 000 ambulanciers paramédicaux SCFP au sein d’une unité de techniciens et de travailleurs en laboratoire représentée par la HSAA.

Dennis Mol, président du SCFP-Alberta a déclaré : « Certains de ces membres ont voté contre un changement de syndicat il y a quelques années à peine.  Nos membres préfèrent le SCFP et ils sont déçus de la décision du gouvernement Stelmach de leur retirer le droit de demeurer au sein de notre syndicat. »


À Mississauga-Halton, la Croix-Rouge met en danger les services de transport

L’agence de la Croix-Rouge de Mississauga-Halton menace de laisser en plan les patients en dialyse et d’autres qui ont besoin de ses services de transport en imposant un délai de grève/lock-out à ses conducteurs et aides personnels.

En ce moment, 61 employés qui ont joint les rangs du SCFP l’an dernier tentent de négocier leur première convention collective.  La direction de la Croix-rouge a déposé un rapport recommandant de ne pas instituer de commission de conciliation et a fixé la date à partir de laquelle elle pourra mettre ses travailleurs du transport en lock-out au 28 mai.

La conseillère syndicale du SCFP, Helen Gibb-Gavel, a déclaré : « Ces travailleurs sont presque tous des immigrants et des gens de couleur.  Personne n’est plus conscient des difficiles conditions économiques que ces membres qui tentent de soutenir leur famille et de se bâtir un avenir meilleur au Canada.  Ils ne demandent que l’équité et le respect. »

Le transport des patients en dialyse et des aînés qui fréquentent des programmes de jour est assuré par 47 conducteurs.  En majorité, ils gagnent moins de 13 $ l’heure, ce qui est beaucoup moins que ce que gagnent les conducteurs de TransHelp dans la région de Peel.

Le syndicat et la Croix-Rouge se rencontreront une fois de plus le mardi 25 mai en présence d’un médiateur nommé par la province.  Ils tenteront alors d’en venir à une entente qui permettrait d’éviter une grève ou un lock-out. 


Les aides à l’éducation de Medicine Hat se joignent au SCFP

Dernièrement, 165 aides à l’éducation, au service du conseil scolaire public de Medicine Hat, ont voté à 78 % en faveur de leur adhésion au Syndicat canadien de la fonction publique, devenant ainsi les tout derniers membres du syndicat. 

Les nouveaux membres se joignent au personnel de gardiennage et de bureau du conseil scolaire, en tant que troisième unité de la section locale 829 du SCFP, qui représente aussi les travailleuses et travailleurs de l’éducation des divisions scolaires catholiques et de Prairie Rose.

Dennis Mol, président du SCFP-Alberta, a affirmé que le groupe s’était joint au SCFP parce que ses membres souhaitent obtenir de meilleures clauses relatives au licenciement d’été, ainsi qu’un régime de retraite.  « Presque tous les aides à l’éducation syndiqués de la province participent à un régime de retraite, a souligné M. Mol.  Ce sera donc une des grandes priorités de négociation. »


Le secteur municipal du SCFP-Québec en congrès

Environ 200 personnes se sont réunies à Saguenay du 18 au 21 mai pour le XIVe congrès biennal du Conseil provincial du secteur municipal (CPSM).  Il s’agit du plus imposant secteur du SCFP au Québec avec plus de 28 000 membres, soit environ 70 % des tous les employés municipaux au Québec.

Les délégués se sont prononcés sur des résolutions, ont travaillé en atelier, reçu des formations et décidé des grandes orientations et des priorités du secteur pour les deux prochaines années.  Les dirigeants québécois et pancanadiens du SCFP se sont aussi adressés aux militants et militantes du secteur municipal.

Les scandales dans l’attribution des contrats, la collusion des élus municipaux avec des firmes privées, la défense des services publics de même que les menaces de la sous-traitance, de la privatisation et des PPP ont figuré à l’ordre du jour.


Douze prix décernés à des communicateurs du SCFP à l’ACPS

L’excellence en communication des membres, des bénévoles et du personnel du SCFP et du Syndicat des employés d’hôpitaux (SEH) a été reconnue à la soirée de l’Association canadienne de la presse syndicale (ACPS) tenue le 15 mai à Windsor, en Ontario.

Parmi les gagnants ont été SCFP 87, gagnants de la meilleure conception de site Web (bénévole) et CUPE BC, les gagnants du prix Abattre les obstacles pour le livret « Taking Back our Province: CUPE BC’s Election Guide ».

Pour plus d’informations, visitez le site Web de CALM :  www.calm.ca

:te/sepb 491