Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Se souvenir des morts et lutter pour les vivants

Le 28 avril est le Jour de deuil national pour les travailleuses et travailleurs tués ou blessés à cause de milieux de travail dangereux.

Cette journée est particulièrement importante pour les membres du syndicat, car c’est le Comité national de santé et de sécurité du SCFP qui, en 1984, a proposé de consacrer une journée aux travailleuses et travailleurs blessés ou tués au travail.  Cette année marque le 26e Jour de deuil national, qui sera souligné par plus de cent pays dans le monde.

 Le SCFP se souvient des membres suivants qui ont perdu la vie au travail au cours de la dernière année.

• Clifford Payne, 63 ans, section locale 3148 du SCFP, chauffeur d’autobus scolaire, à Corner Brook, Terre-Neuve et Labrador
• Sheldon Miller, 29 ans, section locale 189 du SCFP, travailleur de l’entretien à Medicine Hat, Alberta
• Jacques Tremblay, 55 ans, chef mécanicien d’appareillage, section locale 1500 du SCFP, Forestville, Québec
• James Best, 34 ans, col-bleu, Toronto, Ontario
• Pierre Leclerc, 57 ans, col-bleu, Pierrefonds, Québec


La Nouvelle-Écosse s’engage à interdire l’eau embouteillée

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse Darrell Dexter a profité du congrès annuel du SCFP-Nouvelle-Écosse pour annoncer que son gouvernement s’engage à interdire la vente d’eau embouteillée dans tous les établissements provinciaux qui ont accès à de l’eau potable.

« La Nouvelle-Écosse devient donc la première province au pays à promettre de mettre fin à cette pratique nuisible pour l’environnement, s’est réjouit Danny Cavanagh.  De plus, les Néo-Écossais savent maintenant que leur gouvernement tient à promouvoir une eau potable municipale salubre et limpide. »

« Ces services sont fournis par des travailleurs municipaux membres du SCFP partout dans la province et nous en sommes très fiers  », a poursuivi M. Cavanagh.


Vaste campagne des cols blancs de Montréal

Les milliers de cols blancs au service de la Ville de Montréal en ont plus qu’assez des effets néfastes de l’hyper fragmentation de la métropole.  Le 26 avril, le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP 429) a enclenché une vaste campagne publique, dont le thème est :  Montréal, fais une ville de toi!

Deux publicités de trente secondes seront diffusées sur les ondes de plusieurs radios francophones du grand Montréal pendant plusieurs semaines.

Aussi, quelque 500 autobus de la STM arboreront trois affiches différentes rappelant le message principal de la campagne.  Les publicités dénoncent le manque de coordination entre les services offerts par la ville centre et les 19 arrondissements, la sous-traitance coûteuse et inutile, la perte d’expertise publique, la lourdeur de l’appareil municipal et surtout les pertes d’économies importantes pour les citoyens.


Contre la pauvreté, le salaire minimum vital

Le conseil municipal de New Westminster a adopté à l’unanimité la première politique municipale sur le salaire minimum vital au Canada, un règlement basé sur le salaire horaire nécessaire pour faire vivre au-dessus du seuil de la pauvreté une famille de deux enfants et de deux parents qui travaillent.

« Il s’agit d’un excellent exemple du rôle-clé que peuvent jouer les administrations municipales pour réduire la pauvreté partout au Canada », a déclaré Paul Moist, président national du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

La politique sur le salaire minimum vital de New Westminster s’appliquera aux employés à temps plein et à temps partiel, ainsi qu’au personnel et aux entrepreneurs qui effectuent des travaux physiques sur les propriétés de la Ville.

« La hausse des revenus des familles pauvres permet de consolider les communautés, tant socialement qu’économiquement, a affirmé Paul Moist.  New Westminster donne un exemple remarquable aux villes de tout le pays. »


Un sondage révèle un appui massif aux travailleurs de la santé de Saskatchewan

Un nouveau sondage commandé par le SCFP, l’UIES et le SGEU montre que 61,2 % des résidents de la Saskatchewan appuient les travailleurs de la santé alors qu’ils sont seulement 21,8 % à appuyer le gouvernement et les employeurs du secteur de la santé.

« Ces résultats confirment ce que nous pensions, soit que le public est fortement en faveur de la conclusion d’une entente équitable pour les travailleurs de la santé », dit Gordon Campbell, président du Conseil de la santé du SCFP.

Le sondage téléphonique mené auprès de 402 résidents de la Saskatchewan indique aussi qu’une majorité de gens (51,2 %) impute au gouvernement la responsabilité de l’absence de progrès vers la conclusion d’ententes et que 70 % des citoyens interrogés croient que la pénurie de personnel dans le secteur de la santé risque de s’aggraver si des améliorations aux conventions collectives ne sont pas négociées.


Décès tragique d’un col bleu à Pierrefonds

Pierre Leclerc, un col bleu de 57 ans, a connu une fin atroce au matin du jeudi 22 avril, peu après 8 h 30.  Il était membre du Syndicat des cols bleus regroupés de Montréal (SCFP 301).

Pierre Leclerc serait tombé d’une hauteur de plus de 10 mètres dans un grand bassin par un puits d’accès.  Il était un col bleu de 34 ans d’expérience.

C’est avec une immense tristesse que nous présentons nos condoléances à la famille et aux amis de Pierre Leclerc.  Jamais un travailleur ne devrait perdre sa vie en essayant de la gagner.


À Peterborough un nouveau rapport documente la victoire dans le dossier de la collecte des ordures

Les travailleurs municipaux et les dirigeants de la ville de Peterborough en Ontario ont travaillé ensemble pour le maintien du caractère public de la collecte des ordures ménagères de la ville.

Cette collaboration ville-syndicat a découlée d’un douteux et risqué projet de privatisation.  En bout de ligne, il en résulte une amélioration des services et un meilleur rapport qualité-prix pour les résidents de Peterborough.

Toute la démarche est décrite dans un nouveau rapport du SCFP intitulé Costs and Consequences of Solid Waste Collective Alternatives in Peterborough (Coûts et conséquences des alternatives en matière de collecte des ordures ménagères à Peterborough).

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :  http://cupe.ca/economics/peterborough-solid-waste-collection-alternatives (en anglais seulement)


Haïti:  la solidarité et non la charité

Le dirigeant syndical haïtien Dukens Raphaël a soulevé l’enthousiasme des délégués au dernier jour du 47e congrès annuel du SCFP-C.-B. en livrant un discours émouvant qui faisait appel à une plus grande solidarité – et non à la charité – entre organisations de la société civile internationale et les gens que celles-ci tentent d’aider dans ce pays ravagé par un tremblement de terre.

Dukens Raphaël a précisé que le problème de l’aide internationale, c’est que beaucoup de l’argent destiné aux pays en développement comme Haïti n’arrive jamais jusqu’à ceux qui en ont le plus besoin.

M. Raphaël a rendu hommage au SCFP et à ses membres.  « Vous avez fait preuve, a-t-il souligné, d’une solidarité respectueuse en nous considérant comme les citoyens que nous sommes vraiment.  Vous avez communiqué avec nous pour nous demander quels étaient nos besoins. »

Barry O’Neill, président du SCFP-C.-B., a annoncé un don additionnel de 20 000 $ pour contribuer à l’effort de reconstruction.  La moitié viendra de la division du C.-B. et l’autre du SCFP national.


Notre syndicat et le VIH-SIDA en vidéo

Le SCFP a déjà un long et riche parcours de lutte au VIH-SIDA; quels en sont les jalons?  Quels sont les effets de l’épidémie en Afrique?  Comment affecte-t-elle les Premières Nations au Canada?  Sommes-nous sur la bonne voie au pays pour vaincre l’épidémie, ou y a-t-il certains obstacles du côté du gouvernement fédéral?  Comment les membres du SCFP et les citoyens peuvent-ils faire la différence?

Tournée en 2009 lors de la Réunion nationale de planification stratégique sur le VIH-SIDA du SCFP, cette vidéo d’une douzaine de minutes offre des réponses à ces questions et nous rappelle toute l’importance de ce combat.

Pour visionner, visitez http://scfp.ca/sida/notre-syndicat-et-le-vih-sida-en-vido

:te/sepb 491