Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le projet d’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’UE représente une menace sérieuse pour les politiques d’achat public du Canada ainsi que pour un large éventail de services publics, selon un nouveau rapport du Centre canadien de politiques alternatives (CCPA).

La publication du rapport, fortement basé sur des documents ayant fait l’objet de fuites, dont le texte préliminaire des négociations, coïncide avec la tenue de la troisième ronde de négociations entre le Canada et l’Union européenne, du 19 au 23 avril, à Ottawa.

Pour faire la lumière sur les risques de l’AECG, le Réseau pour la justice dans le commerce a invité trois conférenciers du mouvement européen de justice dans le commerce à Ottawa, Montréal et Toronto, du 19 au 21 avril.

  • Gérard Choplin, coordonnateur chez Via Campesina Europe, discutera des effets de la libéralisation des marchés sur l’alimentation, l’agriculture et les semences.
  • Frédéric Viale d’Attac-France décrira le programme commercial européen et la manière dont la Commission européenne cherche activement à modifier les politiques étrangères par des accords de libre-échange.
  • Rolv Hanssen de l’Internationale des services publics abordera l’intérêt des sociétés de services européennes pour la privatisation et la résistance syndicale, au Canada et en UE, contre les négociations en cours.

Rendez-vous à l’une ou l’autre de ces conférences :

À Ottawa : Le lundi 19 avril à 19 h. Amphithéâtre de l’Université Saint-Paul, 223, rue Main (porte latérale donnant sur le stationnement).

À Montréal : Le mardi 20 avril à 19 h. Pavillon Athanase-David de l’UQAM, local D-R200, 1430, rue Saint-Denis (angle Maisonneuve, métro Berri-UQAM).

À Toronto : Le mercredi 21 avril à 19 h. Université de Toronto, International Student Centre (salle Cumberland), 33, rue St. George (une rue au nord de College).

Le Réseau de la justice dans le commerce, qui réunit des organismes vaquant entre autres dans les domaines de l’environnement, du travail et de la culture, conteste les priorités des sociétés dans l’accord de libre-échange Canada-UE à l›étude et le secret entourant les négociations.