Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

SUDBURY (Ontario) – Le système ontarien de soins à domicile, déjà mal en point en raison de la poursuite, par le gouvernement McGuinty, des politiques de sous-traitance du gouvernement Harris, pourrait n›être qu›à quelques jours d›être encore plus mis à mal si la province lève son interdiction de la soumission en régime de concurrence. Les contrats de service sont arrivés à échéance le 31 mars et le gouvernement n’a pas encore fait savoir s’il a l’intention de prolonger l’interdiction. C’est l’avertissement que des dirigeants syndicaux, des experts de la santé et des travailleurs des soins à domicile ont lancé lors d’une conférence de presse qui a eu lieu aujourd’hui à Sudbury.

« Mike Harris a provoqué beaucoup de dégâts dans notre système de soins à domicile et les libéraux ont non seulement maintenu le cap, mais ils semblent maintenant prêts à faire pire en ramenant le système de soumission en régime de concurrence pour les contrats de soins à domicile dont on avait pourtant suspendu l’application à deux reprises », a déclaré Michael Hurley, le président du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario (CSHO/SCFP) en conférence de presse à Sudbury aujourd’hui.

La conférence de presse convoquée aujourd’hui s’inscrit dans le cadre d’une tournée provinciale d’information organisée par le SCFP-Ontario et la Coalition de la santé de l’Ontario (CSO).

La pièce centrale de la tournée SCFP-Ontario/Coalition de la santé est une vidéo réalisée par le SCFP-Ontario qui propose des entrevues avec des travailleurs des soins à domicile, des familles et des bénéficiaires de soins à domicile de partout en Ontario.
Lien vers la vidéo : http://www.leslievilleproduction.ca/share/CUPE/HC.wmv

« Nous faisons appel à tous les résidents de l’Ontario, patients, familles et citoyens préoccupés, afin qu’ils fassent pression sur le gouvernement pour qu’il modifie son approche des soins à domicile avant qu’il ne soit trop tard », a pour sa part déclaré Anne Marie Macinnis de la Coalition de la santé.

Le SCFP-Ontario et la Coalition de la santé de l’Ontario demandent l’imposition d’un moratoire permanent sur la soumission en régime de concurrence. Ils veulent aussi que le gouvernement cesse d’étendre le modèle de sous-traitance mis de l’avant par le gouvernement conservateur de Mike Harris et qu’il se mette plutôt à la reconstruction d’un système de soins à domicile directs. 

Avec plus de 220 000 membres, le SCFP est le plus important syndicat de l’Ontario.

-30-

Pour information :

Kevin Wilson, Service des communications du SCFP : 416-821-6641