Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Des centaines d’organisations non gouvernementales ont signé une déclaration demandant aux Nations Unies et à ses États membres, dont le Canada, de réaffirmer l’engagement contenu dans la Déclaration de Beijing à l’égard des femmes du monde et de créer une entité pour les droits des femmes et l’égalité hommes-femmes à l’ONU.

Les signataires, dont le SCFP comme membre de la délégation syndicale canadienne, affirment que la récente réunion de la Commission du statut des femmes à l’ONU à New York, Beijing +15, a produit une « déclaration vide ». Elles affirment que la déclaration a été convenue d’avance, sans consultation, et qu’elle déçoit les femmes parce qu’elle ne « réaffirme pas fermement son engagement à l’égard de mesures et de ressources renouvelées et concrètes ».

« C’est un pas en arrière pour les femmes du monde, qui espéraient tant après l’adoption de la Déclaration et du Programme de Beijing il y a 15 ans, a déploré Maureen Morrison, directrice du Service de l’égalité du SCFP national. Une organisation et une planification inadéquates ont fait de la dernière réunion de la Commission du statut des femmes à New York un exercice frustrant et difficile pour les milliers de femmes qui voulaient y participer concrètement. »

La déclaration des organisations non gouvernementales demande au secrétaire général de l’ONU, à la présidente de la Commission du statut des femmes et aux États membres, dont le Canada, de prendre des mesures concrètes pour progresser vers l’atteinte de l’égalité des femmes. Les groupes veulent que l’ONU veille à ce que la société civile et les groupes de femmes soient en mesure de participer concrètement à la poursuite du travail sur le Programme de Beijing et à l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement. Ils demandent aussi que la promesse de créer une entité de l’ONU pour les droits des femmes et l’égalité hommes-femmes se réalise.

Pour lire la déclaration (en anglais seulement) :

Civil Society Statement