Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le dimanche 28 février 2010 sera la 11e Journée internationale de sensibilisation aux microtraumatismes répétés (MTR). La première Journée sur les MTR a eu lieu le 29 février 2000. L’année bissextile avait été choisie parce que le 29 février est la seule journée non répétitive de l’année. Au cours des années non bissextiles, la Journée est observée le 28 février.

La Journée de sensibilisation aux MTR a été créée par un groupe de militants blessés qui voulaient sensibiliser le public aux causes de cette forme de blessure, à ses effets dévastateurs et aux moyens à prendre pour en éliminer les risques et obtenir une indemnisation équitable.

Un travailleur sur 15 est touché

Les microtraumatismes répétés sont le type le plus fréquent d’accidents du travail au Canada. Une étude de Statistique Canada a révélé que plus de deux millions de Canadiens (près de un sur 15) souffraient de microtraumatismes répétés suffisamment graves pour limiter leurs activités normales.

Les compressions imposées au secteur public augmentent la charge de travail des membres du SCFP et nous devons plus que jamais être à l’affut des symptômes des microtraumatismes répétés et insister auprès des employeurs pour qu’ils prennent ces affections au sérieux.

Qu’entend-on par MTR?

MTR est une expression générique utilisée pour décrire une série de troubles douloureux et souvent invalidants qui affectent les tendons, les muscles, les nerfs et les articulations du cou, du dos, des épaules, des bras et des mains.

Ces blessures sont causées par des gestes fréquents et répétitifs et par l’insuffisance des temps de repos accordés aux travailleurs. Une mauvaise organisation du travail et le travail effectué dans des postures incommodes sont d’importants facteurs contributifs.

Que pouvez-vous faire?

Pour empêcher ces blessures, nous devons éliminer le travail monotone, répétitif et stressant effectué à des cadences rapides et améliorer l’organisation et la gestion du travail. Les heures supplémentaires inutiles, le manque de dotation en personnel dû aux compressions et aux licenciements, le matériel inférieur aux normes et le manque de contrôle des travailleurs sont des problèmes qui doivent être abordés dans les milieux de travail.

La Journée est un appel à l’action lancé aux membres des syndicats. Le SCFP incite les sections locales à profiter de la Journée pour organiser des activités au travail et dans la communauté ou participer à celles qui sont offertes par les organisations et les conseils du travail locaux.

Au travail, les membres peuvent agir en signalant les dangers et en faisant accepter le fait que les MTR sont une maladie invalidante. Ils peuvent passer le mot en distribuant de l’information ou en organisant des séances d’éducation ou d’autres activités au travail.

Dans le cadre de l’Année des délégués syndicaux du SCFP, les membres des comités des sections locales peuvent travailler avec les délégués et profiter de la Journée pour instaurer des inspections au travail régulières qui mettent au jour les dangers des MTR.

Voici quelques exemples de ce que vous et votre section locale pouvez faire pour mettre fin aux microtraumatismes répétés :

  • Évitez de poser les mêmes gestes répétitifs pendant une longue période.
  • Prenez toutes les pauses prévues ou négociées.
  • Reconnaissez que les extrêmes de température peuvent accroître le risque de MRT.
  • Signalez les risques de MRT à votre comité local de santé et de sécurité et à votre supérieur et demandez que des mesures soient prises pour régler les problèmes.
  • Signalez par écrit les malaises et douleurs que vous ressentez en faisant votre travail et faites-vous examiner par un médecin.
  • Déposez une demande d’indemnisation des accidents du travail.

Les lois sur la santé et la sécurité au travail obligent tous les employeurs à assurer des lieux de travail sans danger. Il existe aussi des lois spécifiques pour les MRT et d’autres problèmes d’ergonomie (fédéral, Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Québec et Terre-Neuve-et-Labrador).

Agissez maintenant pour empêcher de futures blessures. Pour en savoir plus, consultez la fiche d’information du SCFP national sur les microtraumatismes répétés.