Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Campagne du SCFP au petit écran

Le SCFP diffuse présentement des publicités pour promouvoir les services publics.

En français, une publicité est diffusée sur RDI, LCN et TVA.  On peut aussi la voir en ligne sur www.scfp.ca et YouTube.

En anglais, une série de quatre publicités sont diffusées aux bulletins de nouvelles de Global et TV, aux émissions « Canada AM » et « Hockey Night in Canada », ainsi que sur Food Network et HGTV.  Les quatre publicités sont aussi disponibles sur YouTube.

Gardez l’œil ouvert au cours des prochaines semaines.  Les publicités en français seront en ondes jusqu’au 17 janvier et celles en anglais, jusqu’au 25 janvier.

Le Téléjournal Ontario de Radio-Canada a diffusé le 4 janvier un reportage sur notre campagne, qui inclut une entrevue avec notre secrétaire-trésorier national Claude Généreux.  Ce reportage est disponible sur le site Web du Téléjournal Ontario.


2010, l’occasion de nouvelles politiques publiques et économiques, dit Paul Moist 

« On retiendra de la dernière décennie qu’elle a été une période au cours de laquelle certains privilégiés se sont enrichis aux dépens de la majorité.  Les dix prochaines années devraient être l’occasion de redonner », affirme Paul Moist, président national du SCFP, dans son message de fin d’année. 

« Les gens qui ont été le plus durement touchés par la récession devront obtenir de l’aide pour se remettre sur pied et des politiques sociales nouvelles et améliorées devront être mises en place pour assurer la sécurité des générations à venir. »

Paul Moist demande instamment aux Canadiens de se porter à la défense des services publics, parce que certains gouvernements invoquent les déficits comme excuse pour couper dans les services et les salaires des travailleurs.  M. Moist tiens aussi à souhaiter que le gouvernement fédéral joue un rôle actif dans le rétablissement des régimes de retraite.

« Il est temps de changer d’orientation en matière de régimes de retraite afin qu’aucun travailleur retraité n’ait à vivre dans la pauvreté, dit encore M. Moist.  L’expansion du Régime de pensions du Canada constituerait un pas dans la bonne direction.  En augmentant graduellement le RPC, mais avec des paiements obligatoires, nous pourrons assurer à tous une meilleure sécurité de la retraite.  »


Délai de grève fixé en Nouvelle-Écosse

Les comités de négociation de 4 100 travailleurs d’hôpitaux et de plus de 3 000 travailleurs des conseils scolaires de l’extérieur de Halifax ont fixé la date du déclenchement de la grève au lundi 18 janvier 2010. 

L’objectif du SCFP est d’éviter la grève et de conclure une entente négociée.  Les équipes de négociation sont prêtes à retourner à la table et à régler les points toujours en litige, notamment l’enjeu central de la parité salariale pour les travailleurs d’hôpitaux et une offre salariale aux travailleurs des conseils scolaires équivalente à l’offre que les enseignants et les autres travailleurs du secteur ont déjà reçue.


Un nouveau regard sur la crise du financement de l’éducation publique en Colombie-Britannique

Une crise financière affecte présentement les écoles publiques de Colombie-Britannique.  Les parents sont frustrés parce que leurs enfants reçoivent des services toujours moindres.  Après avoir été forcés pendant des années de faire des compressions, les fiduciaires des écoles commencent à afficher une position politique plus tranchée.  Même les directeurs des districts commencent à remettre en question le rôle qui leur a été imposé alors qu’ils doivent envisager les pires scénarios de compressions parce qu’ils sont dans l’incapacité de contrer les baisses de revenus. 

Le conseiller national à la recherche au SCFP, John Malcolmson, offre un nouveau regard sur le comment et le pourquoi de cette crise.

Lisez l’analyse de M. Malcolmson à l’adresse suivante : 
http://cupe.ca/communications/look-public-education-funding-crisis


Travailleur d’une Société d’aide à l’enfance le jour, auteur le soir

Aventures et résolution de conflits et de problèmes, voilà certains des éléments pédagogiques stimulants que l’on peut découvrir dans Alpha City 2050, une série de livres pour adolescents écrits par James H. Gillam, président de la section locale 1797 du SCFP

M. Gillam, qui travaille à la Société catholique d’aide à l’enfance de Hamilton, est aussi un auteur renommé qui aspire à donner aux jeunes le goût de la lecture pour toute la vie.

Ses livres sont une « lecture recommandée » par de nombreux conseils de l’éducation et l’automne dernier, le Hamilton Spectator a publié un reportage sur sa série Alpha City 2050.  Une partie des recettes provenant de la vente des livres de James Gillam est versée à la SAE catholique de Hamilton. 


Un échange de solidarité avec les Philippines pour une délégation du SCFP

Du 2 au 17 janvier 2010, une délégation formée de 10 représentants du SCFP est aux Philippines dans le cadre d’un projet du Fonds pour la justice mondiale du SCFP.

Des membres des sections locales 2079, 3393, 4600 et de leur partenaire communautaire, le Comité ontarien pour les droits de la personne aux Philippines, sont reçus par l’Alliance des enseignants inquiets et la Confédération pour l’unité, la reconnaissance et l’avancement des employés de l’état.

L’objectif de cette tournée est de créer des liens de solidarité entre les travailleurs canadiens et philippins.  Les travailleurs des deux pays se battent contre la privatisation de leurs lieux de travail et luttent pour l’obtention de salaires équitables, d’avantages sociaux, de la sécurité d’emploi et le droit de s’organiser et de joindre les rangs d’un syndicat. 

Si nous connaissons l’insécurité et la précarité qui viennent avec ces luttes, aux Philippines, ce genre de campagne est considérablement plus dangereux.

Les syndicalistes font face à une escalade de la violence, à des enlèvements et à des meurtres qui demeurent impunis.

Pour suivre la délégation, rendez-vous sur : http://scfp.ca/justicemondiale


Le SCFP dénonce la mise à pied d’agents de bord d’Air Transat

Le SCFP est outré de la récente décision d’Air Transat de mettre à pied 52 agents de bord.  La situation aurait pu être bien pire car sans les efforts du syndicat et la bonne volonté de ses membres, 200 personnes auraient été mises à pied dès décembre dernier. 

«Nous avons tenté l’impossible pour sauver tout le monde, mais nous subissons tout de même les mauvaises décisions de l’entreprise», selon Nathalie Stringer, présidente de la Composante d’Air Transat du SCFP.

Ces mises à pied sont le résultat d’une pratique répétée d’Air Transat qui loue de ses avions à d’autres transporteurs aériens.  Avec l’appareil viennent les pilotes, mais pas les agents de bord, ce qui produit systématiquement des surplus de main-d’œuvre pour ces employés.

«Si Air Transat veut louer des appareils, soit, mais avec les pilotes et les agents de bord.  Nous en avons assez d’être mis de côté », de conclure Nathalie Stringer.

:te/sepb 491