Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

L’indépendance de la recherche canadienne en santé est menacée par la nomination du Dr Bernard Prigent, vice-président et directeur médical de Pfizer Canada, au conseil d’administration des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

La nomination du Dr Prigent par la ministre de la Santé Leona Aglukkaq a crée un conflit d’intérêt au sein des IRSC, le bailleur de fonds public du Canada en recherche sur la santé. Beaucoup de membres de la communauté de la recherche scientifique croient que l’industrie pharmaceutique contrôle déjà suffisamment la recherche médicale au Canada – et qu’une représentation accrue de l’industrie ne fera qu’exacerber le déséquilibre qui désavantage déjà la recherche dans des domaines comme les services de santé et les interventions non pharmaceutiques.

Veuillez signer la pétition contre la nomination du vice-président et directeur médical de Pfizer au conseil d’administration des Instituts de recherche en santé du Canada.