Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

La famille du SCFP a subi une grande perte avec le décès soudain, le dimanche 15 novembre, du confrère Brian Cochrane.

Le confrère Cochrane a été président de la section locale 416 du SCFP, qui représente les cols bleus de la Ville de Toronto.

« Le confrère Cochrane était un leader syndical dévoué qui a dirigé les cols bleus de Toronto pendant toute une décennie, notamment à travers les fusions de 1998 et la grève de 2002. Sous son leadership, des emplois ont été rapatriés à l’interne et les travailleurs de Toronto ont obtenu de nombreuses améliorations », a déclaré Paul Moist, président national du SCFP.

En transférant le coût de nombreux programmes sociaux aux administrations municipales, l’ancien gouvernement Harris a imposé d’immenses défis à Toronto, rendant ainsi le climat de relations de travail d’autant plus difficile.

« Pendant la période Harris, les employés municipaux ont vécu une époque éprouvante, a ajouté Paul Moist. Pourtant la fusion réussie de 11 conventions collectives et la création d’une solide section locale 416 rendent compte des talents de négociateur et de médiateur de Brian. »

« Le décès subit de Brian est une grande perte pour la famille du SCFP, a déploré Paul Moist. Au nom des 600 000 membres du SCFP, j’offre mes sincères condoléances à sa partenaire Maureen O’Reilly, à sa mère Pauline, et à ses deux fils. »