Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Les agences de privatisation du Québec et de la Saskatchewan ont fermé boutique ce mois-ci, mais aucune des deux provinces n’abandonne pour autant les PPP.

Au début d’octobre, le gouvernement de la Saskatchewan a annoncé qu’il renonçait à un secrétariat des PPP à peine naissant. Trois semaines plus tard, le gouvernement du Québec décidait aussi de fermer son agence provinciale des PPP.

Ces fermetures sont un coup dur pour les privatiseurs des deux provinces, bien que les gouvernements soutiennent qu’ils continueront à promouvoir la privatisation par le recours aux PPP. Le SCFP maintiendra la pression sur ces deux gouvernements afin qu’ils cessent de promouvoir la privatisation et qu’ils investissent plutôt dans des services financés et fournis par le secteur public.