Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Solidarité sans frontières à Sudbury

Dans une résolution adoptée la semaine dernière, le SCFP s’est engagé à apporter un soutien financier et moral aux sections locales des Métallurgistes unis qui sont en grève
à Vale Inco.  Les travailleurs sont en grève à Sudbury et Port Colbourne, en Ontario
et à Voisey’s Bay à Terre-Neuve et Labrador.

Le SCFP fera un don de 10 000 $ à la Caisse de grève des Métallurgistes unis et encouragera les sections locales SCFP à faire des dons et/ou à apporter un appui sur les piquets de grève.  Le SCFP joindra aussi ses efforts à ceux des Métallurgistes unis afin de faire du lobbying auprès de tous les niveaux de gouvernement pour qu’une loi anti-briseurs de grève soit déposée.

Près de 3 000 partisans provenant de toute la communauté syndicale internationale étaient réunis à Sudbury samedi afin de réitérer leur soutien aux grévistes de Vale Inco.
 
« Vale Inco a sorti plus de 4 milliards de dollars de profits du Canada au cours des
3 dernières années et aujourd’hui, la compagnie demande de nombreuses concessions.  Nous soutiendrons les Métallurgistes unis et la communauté de Sudbury tant et aussi longtemps qu’ils n’auront pas obtenu l’entente équitable qu’ils méritent », a assuré
Paul Moist.

Vale Inco, qui est propriété à 100 % d’intérêts brésiliens, tente d’affaiblir les conventions collectives en demandant aux travailleurs d’accepter des clauses d’ancienneté et des régimes de retraite inférieurs. 


Le nouveau fond des PPP du fédéral :  décroché de la réalité

Le gouvernement fédéral a lancé la semaine dernière un nouveau fond de privatisation de 1,2 milliard de dollars dont Paul Moist a dit qu’il était décroché de la réalité.

M. Moist a cité les récentes conversions de PPP vers le public, comme le pont de
Port Mann en Colombie-Britannique et l’échangeur Turcot au Québec comme des exemples prouvant que les partenariats public-privé se sont avérés trop chers et qu’ils sont en voie de disparition.

« Les gouvernements ne sont pas en mesure de trouver les économies annoncées et les entreprises privées sont incapables de trouver le financement », a dit M. Moist.

« Si les PPP constituent une valeur sure pour le public, pourquoi ont-ils besoin de ce milliard de dollars supplémentaire du gouvernement fédéral en plus de tout ce que les gouvernements provinciaux et municipaux injectent déjà», a demandé M. Moist.


Les ambulanciers paramédicaux de Colombie-Britannique de retour à la table
de négociation

Les négociateurs de la section locale 873 du SCFP devaient être de retour à la table de négociation ce mardi, parce que les discussions informelles tenues avec le Service ambulancier de Colombie-Britannique ont été prometteuses.

En réaction à cette possible percée, le président de la section locale 873, John Strohmaier, a annulé une directive émise plus tôt à l’effet que les membres ne devaient se présenter à leur poste que pour les quarts de travail prévus à l’horaire régulier.
 
Les ambulanciers paramédicaux sont en grève depuis le 1er avril et les principaux points en litige sont le recrutement et de la rétention du personnel, les salaires, la santé et la sécurité et la formation.

Le gouvernement a rejeté la dernière offre du syndicat, offre qui prévoyait le déclenchement d’une enquête industrielle sur le service ambulancier.


Interdiction de l’eau embouteillée à Halifax, un bon premier pas dit la coalition

La municipalité régionale de Halifax s’est prononcée par vote pour l’arrêt de l’achat et de la distribution d’eau embouteillée à l’Hôtel de ville et pour donner accès à l’eau du réseau public dans toutes les installations de la MRH.

Jocelyne Rankin du Centre d’action écologique de Halifax a déclaré que cette interdiction était un signe que la ville est sur la bonne voie.

Jusqu’à maintenant :

• 69 municipalités de 8 provinces et 1 territoire ont opté pour l’interdiction de l’eau embouteillée.
• 33 universités et collèges ont créé des zones libres d’eau embouteillée. 
• En mars, la Fédération des municipalités canadiennes (FCM) a adopté une résolution demandant à tous ses membres de cesser progressivement la vente et la distribution de l’eau embouteillée dans les établissements municipaux.


Le Parlement discute libre-échange avec la Colombie

La semaine dernière, Paul Moist a critiqué le gouvernement conservateur pour avoir placé l’entente de libre-échange avec la Colombie en tête de l’ordre du jour de la rentrée parlementaire.

Au cours des 8 derniers mois, 27 syndicalistes et plus de 77 membres des communautés autochtones ont été assassinés en Colombie.

M. Moist s’en est aussi pris aux libéraux qui appuient le projet d’entente.

M. Moist demande instamment aux membres du SCFP de se rendre sur :  www.scfp.ca/action/colombia-free-trade-vote  afin de faire parvenir un message à leur député.


Pour Windsor en Ontario, du rock pour les services publics avec Honeymoon Suite

Le SCFP-Ontario a organisé un concert Du rock pour les services publics le
19 septembre à Windsor, Ontario.

« Il s’agit d’un spectacle gratuit et d’une chance pour les résidents de Windsor, les gens de partout ailleurs et les familles de profiter d’un excellent spectacle en cette dernière fin de semaine de l’été », dit le président du SCFP-Ontario, Sid Ryan

C’est le groupe gagnant d’un Juno, Honeymoon Suite, qui était la vedette du spectacle de samedi.  Il y avait aussi un artiste invité, le groupe Spirit.


Paul Moist livre un message d’unité au NPD Alberta

Le président national du SCFP, Paul Moist, s’est adressé aux 180 délégués au Congrès du NPD Alberta qui avait lieu la semaine dernière.  Il y a affirmé que le NPD a tout l’espace voulu pour croître dans cette province traditionnellement conservatrice.

« Lorsque des gens comme Peter Lougheed font part de leur étonnement devant le gaspillage des richesses de la province et affirment que ce gouvernement est un piètre défenseur de l’environnement, ça signifie que notre parti peut faire des progrès », a dit
M. Moist.

M. Moist a lancé un appel pour que le mouvement syndical et le NPD travaillent ensemble à l’élection d’un plus grand nombre de députés en Alberta, mais il a aussi affirmé que les syndicats doivent faire plus que simplement donner de l’argent.


Les syndicats devant les tribunaux dans le dossier de la privatisation d’EPCOR

Le SCFP et ses alliés étaient en cour le 11 septembre dernier afin de contester la privatisation des centrales électriques d’EPCOR.

En avril, le conseil municipal de Edmonton s’est prononcé par vote pour la création d’une nouvelle compagnie issue de EPCOR et d’en vendre des actions en bourse.

Bien que les opposants n’aient pas été en mesure de bloquer la première émission publique effectuée en juin, ils contestent maintenant la manœuvre sous prétexte que la décision était illégale parce que prise derrière des portes closes.

La loi albertaine sur les gouvernements municipaux exige que toutes les décisions des municipalités soient prises en public.

:te/sepb 491