Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

EDMONTONPaul Moist, président national du SCFP, a pris la parole devant 180 délégués au congrès du NPD de l’Alberta aujourd’hui, soulignant que le NPD a encore bien de la place pour grandir dans cette province traditionnellement conservatrice.

« Lorsque des gens comme Peter Lougheed se disent sidérés par la façon dont le gouvernement de l’Alberta gaspille les richesses de la province et craignent que ce même gouvernement ne soit pas le meilleur protecteur de l’environnement, cela veut dire que notre parti peut encore grandir ici. »

Le président du SCFP a fait remarquer qu’autrefois, les conservateurs pouvaient se vanter d’avoir accumulé d’immenses surplus, mais qu’ils doivent maintenant porter le blâme d’un déficit tout aussi important.

Paul Moist a invité le mouvement syndical et le NPD à travailler ensemble à faire élire plus de députés néo-démocrates en Alberta, mais a soutenu que les syndicats ne doivent pas se borner à donner de l’argent.

« Les idées, la participation et les bénévoles du mouvement syndical sont plus puissants que n’importe quel chéquier, a affirmé M. Moist. Nous devons nous aider les uns les autres chaque jour, notamment par l’échange de connaissances et d’idées et par le maintien de communications ouvertes. »

Toujours au congrès, Nancy Furlong, membre du SCFP, a été élue présidente du NPD-Alberta, et Rh’ena Oake, présidente de la section locale 1169, a été élue vice-présidente pour Calgary.