Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Une grève de dix semaines menée à l’Association pour l’intégration communautaire du comté de Lanark a pris fin le 10 septembre, lorsque les membres de la section locale 1521.02 du SCFP ont ratifié une convention collective de deux ans.

La grève avait commencé le 4 juillet.

La convention étend la couverture du REER à toutes les employées, retire les projets de sous-traitance de la direction et engage celle-ci à débloquer le financement prévu pour les travailleuses par le ministère en 2007.

« Toutes les employées sont très heureuses de rentrer au travail et de recommencer à s’occuper les gens qui comptent sur elles, mais aucune n’est heureuse d’une grève qui nous a été imposée par une direction locale sans scrupule », a déclaré Doreen Beath, conseillère syndicale du SCFP.

« Maintenant que la grève est terminée, le SCFP demande au gouvernement provincial d’effectuer rapidement un examen opérationnel des finances de l’organisme local », a ajouté Doreen Beath, qui souligne que la demande du SCFP a été appuyée par le député fédéral conservateur de la région, Randy Hillier.

« Cette grève n’était pas nécessaire, selon Mme Beath, et est due au fait que le conseil d’administration de l’Association a laissé la direction de l’organisme entre les mains d’un directeur exécutif incontrôlable. »

Les travailleuses de l’intégration communautaire, membres de la section locale 1521.02 du SCFP, offrent du soutien et des soins à des adultes ayant des déficiences intellectuelles.