Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Les sections locales 416 et 79 s’entendent avec la ville de Toronto

Les syndicats qui représentent plus de 24 000 travailleurs municipaux de Toronto ont conclu une entente de principe avec la ville, mettant ainsi fin à la grève déclenchée le
22 juin.

« Les membres des deux sections locales ont fait preuve d’un grand courage et d’une incroyable détermination en rejetant plus de 100 pages de demandes de concessions, dont le gel des salaires.  Je salue les membres, les dirigeants et le personnel pour tout le travail accompli dans le but de négocier ces ententes », a dit Paul Moist.

« Je suis très fier de mes membres parce qu’ils ont tenu bon sur le piquet de grève, ils ont défendu leurs droits et ont donné à leur comité de négociation le mandat de repousser toutes les demandes de concessions formulées par la ville », a déclaré Mark Ferguson, président de la section locale 416 du SCFP qui représente les 6 200 cols bleus de la ville. 

Ann Dembinski, présidente de la section locale 79 qui représente les 18 000 cols blancs
a pour sa part déclaré :  « Je tiens à remercier le comité de grève, les chefs de piquets et le comité de négociation pour tout le travail effectué dans le but d’obtenir une meilleure entente à la table.  Je veux aussi remercier les résidents de la ville de Toronto pour leur patience et leur compréhension.  »

Le Conseil municipal de Toronto doit lui aussi ratifier l’entente.


À Ottawa, manifestation pour un financement stable des AIC

Le 29 juillet à Ottawa, les grévistes de la section locale 1521-02 du SCFP et des gens qui les appuient ont manifesté devant le bureau de la ministre ontarienne des Services sociaux, Madeleine Meilleur, afin de demander que les AIC obtiennent un financement stable.

Les 90 travailleurs des services sociaux sont en grève depuis le 4 juillet.

« Il faut que la province nous accorde un financement stable sur plusieurs années, sinon les gens qui reçoivent des services d’intégration communautaire vont devoir continuer à vivre au seuil de la pauvreté et les travailleurs qui assurent ces services vont devoir prendre leur retraite dans la pauvreté », a déclaré Paul Moist.

« Nous demandons à l’Association pour l’intégration communautaire du comté de Lanark de cesser de dépenser son argent pour embaucher des travailleurs de remplacement et de revenir à la table de négociation », a dit la présidente de l’unité 1521-02 du SCFP,
Karen Bowes.


Le SCFP met en doute les raisons de la fermeture de la garderie de Dartmouth

Le YMCA de Halifax-Dartmouth a annoncé la fermeture de l’une de ses garderies pour des raisons financières.

Le personnel de ce centre situé au 194, Chemin Waverley à Dartmouth, vient de se syndiquer auprès de la section locale 4745 du SCFP et est sur le point de négocier sa première convention collective.

La conseillère syndicale du SCFP, Naomi Stewart, a qualifié cette décision de hautement suspecte.

La fermeture fera perdre leur emploi à 9 travailleurs permanents et plusieurs autres travailleurs à temps partiel.  Mais plus important encore, les familles de 56 enfants perdront leurs places en garderie.

Comme partout ailleurs au Canada, la ville de Dartmouth manque de places en garderie.

Le YMCA est le plus important fournisseur de services de garde sans but lucratif du Canada.


Victoire des ambulanciers paramédicaux devant la Cour suprême de Colombie-Britannique

Cette semaine, la Cour suprême de Colombie-Britannique a refusé d’entendre la cause du gouvernement qui accusait la section locale 873 du SCFP d’outrage au tribunal.

Le gouvernement accusait le syndicat d’outrage au tribunal sous prétexte qu’il ne respectait pas l’entente de services essentiels encadrant les moyens de pression des ambulanciers paramédicaux en grève depuis 4 mois.

Mais le tribunal a statué que le gouvernement n’a pas agi dans les délais prescrits.

Les dirigeants du SCFP ont critiqué le gouvernement pour avoir gaspillé temps et argent en poursuites devant les tribunaux alors qu’il refuse de consacrer du temps à la négociation.

La grève porte sur le manque de personnel et le temps de réponse.


Le SCFP félicite l’Alberta pour ses décisions dans le dossier des nouvelles écoles

Le président du SCFP-Alberta, Dennis Mol, a félicité la province cette semaine pour sa décision d’aller de l’avant avec la construction de nouvelles écoles, mais il a du même souffle demandé à la province de revenir sur ses projets de PPP.

L’Alberta construira de nouvelles écoles secondaires à Calgary, Edmonton, Sherwood Park et Spruce Grove en ayant recours à la méthode traditionnelle de financement, de conception et de construction.

Mais le gouvernement a aussi annoncé son intention de construire 10 écoles élémentaires et intermédiaires en ayant recours à des partenariats public-privé.

« Si la méthode traditionnelle est bonne pour les écoles secondaires, elle devrait aussi être bonne pour toutes les autres écoles », a affirmé Dennis Mol.


Québec abandonne son projet de PPP pour la réfection de l’échangeur Turcot

Le ministère des Transports du Québec a annoncé cette semaine qu’il abandonnait son projet de PPP pour la reconstruction de l’un des principaux échangeurs de la ville de Montréal. 

Le gouvernement affirme que ce changement est dû à la crise du crédit qui affecte durement les capacités d’emprunt du secteur privé.

Le gouvernement financera donc le projet directement.

Le projet est aussi la cible de vives critiques en raison de ses impacts environnementaux.

:te/sepb 491