Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Plus de 2 000 personnes manifestent en appui aux grévistes de Windsor

Les sections locales 82 et 543 (cols bleus et cols blancs de la ville) sont en grève depuis près de 2 mois pour obtenir un contrat de travail équitable avec la ville de Windsor.  Vendredi, les travailleurs ont reçu tout un appui de plus de 2 000 membres du SCFP, amis et collègues d’autres syndicats dont les TCA et le SEEFPO.

Des partisans de partout en province se sont rendus à Windsor en autobus afin de demander à la ville d’accepter l’arbitrage exécutoire.  L’un des enjeux de cette grève est la volonté de la ville de retirer les prestations de retraite de la table. « Les membres du Conseil municipal se sont accordés ces mêmes prestations pour eux-mêmes en 2003, mais ils refusent aux travailleurs municipaux le droit de les toucher, affirme le président national du SCFP, Paul Moist.  Nous demandons au maire et au conseil de revenir à la table et de régler ce conflit ou alors de le référer à un arbitre.  » 


La Nouvelle-Écosse choisit le NPD

Le NPD a transformé le paysage politique du Canada Atlantique en formant un gouvernement majoritaire en Nouvelle-Écosse. 

Le SCFP a joué un rôle très actif dans la campagne électorale.  Le président du SCFP-Nouvelle-Écosse, Danny Cavanagh, accorde un grand crédit au travail acharné de nombreux militants du SCFP de partout en province qui ont parlé directement à nos
16 000 membres.


Les paramédics de Niagara accueillent une rencontre nationale

Les paramédics de la région de Niagara, membres de la section locale 1019 du SCFP, ont accueilli 20 sections locales SCFP de partout au Canada à l’occasion de la troisième rencontre nationale des paramédics.  Des militants de 75 sections locales ont partagé des histoires, de l’information et des rires.

Le Comité exécutif des dirigeants des SMU s’est joint aux délégués afin de discuter d’enjeux communs.  Les membres du SCFP ont fait part de leurs préoccupations dans
4 domaines : l’impact des ententes commerciales interprovinciales sur la mobilité de la main d’œuvre, la normalisation du cadre des fonctions dans l’ensemble du Canada, les nouveaux modèles de prestation de service et la possible prise de contrôle des SMU par les services des incendies.

Le groupe s’est engagé à poursuivre son travail de réseautage et s’est entendu pour se rencontrer de nouveau lors de la réunion sectorielle prévue dans le cadre du congrès 2009.


Les jeunes travailleurs planifient l’avenir

La deuxième Conférence des jeunes travailleurs de Colombie-Britannique a pris fin mercredi.  La conférence a réuni 54 jeunes membres du SCFP de partout en province – une augmentation de 38 % par rapport à l’an dernier.

Trevor Davies, coprésident du Groupe de travail sur les jeunes travailleurs a souligné l’importance de susciter le militantisme des jeunes membres du SCFP, parce que de nombreux présidents, militants, membres et membres du personnel des sections locales partiront bientôt à la retraite et que l’éducation et les interactions sociales sont des éléments clés pour soutenir ce militantisme.


À Regina, les travailleurs de la santé accordent à leur conseil un mandat de grève fort

Les fournisseurs de services de santé de Regina ont accordé un mandat de grève fort à leur comité de négociation, un mandat que le Conseil des soins de santé du SCFP entend déposer à la table lorsque les négociations reprendront cette semaine à Regina.

Bien que travailleurs de la santé sont sans contrat depuis bientôt 15 mois, l’employeur refuse toujours de déposer ses offres monétaires à la table.

« Nos membres en ont assez de l’attitude arrogante de l’Association des organismes de la santé de Saskatchewan et ils en ont assez d’être traités comme des citoyens de deuxième classe, a déclaré le président du Conseil des soins de santé du SCFP, Gordon Campbell.  Ils veulent un contrat qui reconnaît et valorise leur contribution au système de santé et ils sont prêts à recourir aux moyens de pression pour l’obtenir.  »


Les travailleurs de Toronto à deux semaines du délai de grève

Plus de 24 000 employés à la ville de Toronto, seront en position légale de grève ou de lock-out à minuit une minute le lundi 22 juin si la ville ne retire pas ses demandes de concessions et ne se montre pas véritablement désireuse de conclure une entente.

Tant le syndicat des 18 000 cols blancs, la section locale 79 du SCFP, que le Syndicat des employés municipaux de Toronto, la section locale 416 du SCFP, qui représente
6 200 cols bleus, ont reçu un mandat de grève fort de la part de leurs membres lors de votes tenus le mois dernier.


Un rapport affirme que les PPP sont encore plus dispendieux depuis le début de la crise financière

Les coûts économiques défrayés par les gouvernements pour le financement des hôpitaux et des autres infrastructures publiques construits en mode partenariat public-privé (PPP) ont considérablement augmentés depuis le début de la crise financière, affirme un rapport publié cette semaine par le Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario (CSHO/SCFP).

Le rapport de l’économiste Hugh Mackenzie :  Bad Before, Worse Now:  The Financial Crisis and the Skyrocketing Costs of Public Private Partnerships (P3s) (Mauvais avant, pire maintenant :  l’escalade des coûts des partenariats public-privé (PPP)), décrit comment la crise financière a rendu les PPP encore plus dispendieux et risqués comme méthode de construction de biens publics comme les hôpitaux, les routes et les écoles. 


Le SCFP représente les travailleurs à la FCM

Des dirigeants, des membres et du personnel du SCFP ont pris part, la semaine dernière, à la Conférence annuelle de la Fédération canadienne des municipalités où ils ont créé et entretenu des relations avec les représentants des municipalités – qui sont nombreuses à compter des membres du SCFP parmi leurs employés.

À l’ordre du jour des délégués du SCFP il y avait :  les dangers des ententes commerciales interprovinciales, le risque accru lié à la privatisation de l’infrastructure en temps de crise financière et le rôle central que doivent jouer les services publics pour tirer l’économie canadienne de la récession.


Les agents de bord d’Air Canada se réjouissent de la nomination d’un médiateur fédéral

Les représentants des 6 800 agents de bord à l’emploi d’Air Canada ont salué la nomination d’un ancien juge de la Cour supérieure de l’Ontario, l’honorable James
Farley C.R.

M. Farley a été nommé le 4 juin par le ministre canadien des Finances afin de servir de médiateur dans le dossier des régimes de retraite.

:te/sepb 491