Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le NPD ont transformé le paysage politique du Canada Atlantique en formant le nouveau gouvernement de Nouvelle-Écosse et qui en plus, est un gouvernement fortement majoritaire.

Darrell Dexter a été porté au pouvoir hier soir, remportant 31 des 52 sièges. L’ancien gouvernement conservateur de Rodney MacDonald a été relégué à la troisième position avec une maigre récolte de 10 sièges et ce sont les libéraux qui forment maintenant l’opposition officielle avec 11 sièges.

Le SCFP a joué un rôle très actif dans la campagne électorale. Le président du SCFP de la Nouvelle-Écosse, Danny Cavanagh, accorde un grand crédit au travail acharné de nombreux militants du SCFP de partout en province qui ont parlé directement à nos 16 000 membres afin de leur expliquer pourquoi le SCFP appuie le NPD.

Malgré les efforts déployés par les grands médias, les liens entre le mouvement syndical et le NPD n’ont pas été un facteur déterminant dans la campagne. La plupart des observateurs de la scène politique estiment aussi que les publicités négatives à la Stephen Harper des conservateurs se sont retournées contre le parti au pouvoir. Les résidents de Nouvelle-Écosse ont donc rejeté en bloc le négativisme, les attaques personnelles et la rhétorique anti-syndicaliste.