Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Yolanda McClean participe à l’Obamarama

La vice-présidente à la diversité du SCFP, Yolanda McClean, était à Washington D.C. afin de représenter le SCFP à l’investiture de Barack Obama.

Mme McClean a qualifié son voyage d’expérience qui a changé sa vie.  Elle dit y avoir rencontré sur tous les coins de rues, dans tous les cafés et dans toutes les aires de repos des gens fascinants provenant de partout.

Elle a rencontré 9 femmes qui voulaient se rendre à Washington par avion à partir de New York, mais leur vol ayant été annulé, elles ont décidé de partager les coûts de location d’une camionnette.  Avant ce voyage improvisé elles étaient de parfaites étrangères les unes pour les autres.

« Imaginez, elles ne se connaissaient pas, mais leur détermination les a unies », dit encore Mme McClean.

« On pouvait sentir l’enthousiasme dès le premier discours de Barack Obama lors du spectacle de dimanche, c’était la même chose dans les files d’attente des toilettes chimiques, aux tables où on distribuait le thé Obama gratuit (gingembre et menthe) et même pendant que tout ce monde épuisé retournait à la maison, certains tout près, d’autres très loin. »

«Quelle expérience !»


Un budget pour les gens sans baisse d’impôt

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) demande au gouvernement Harper d’accorder la priorité à un solide filet de sécurité plutôt qu’à des baisses d’impôt dans le budget fédéral de la semaine prochaine.

« Le gouvernement doit bien réfléchir à la façon dont il dépensera nos ressources financières limitées, a déclaré Paul Moist.  Les baisses d’impôt ne fourniraient qu’un répit passager, tout en entravant la capacité du gouvernement à offrir les services dont les Canadiens ont tant besoin pendant et après une récession.  Les services publics doivent être considérés comme une forme de richesse dans laquelle les Canadiens doivent investir, tant pour assurer le mieux-être des citoyens à long terme que pour créer de nouveaux emplois qui relanceront l’économie.  »

En plus de soutenir un secteur public fort, le SCFP demande un budget qui appuie le développement de l’infrastructure, les travailleurs, protège les plus vulnérables et offre une meilleure protection des pensions et des investissements.


Paul Moist appelle les travailleurs de la bibliothèque de Grand Forks

Les 5 membres de la section locale 2254 du SCFP qui sont en grève depuis 3 jours ont reçu un appel interurbain de Paul Moist.

« Nous sommes très fiers de votre détermination à protéger vos acquis en matière de conditions de travail justes et équitables, a dit M. Moist.  Sachez que nous serons à vos côtés tant et aussi longtemps que toutes les demandes de concessions n’auront pas été retirées de la table et que vous ne serez pas en mesure de retourner au travail avec la convention collective que vous méritez.  »

Leanne Strang, travailleuse en librairie, a affirmé que cet appel de Paul Moist revêtait une importance particulière.  « Nous sommes transportés par ce soutien qui vient de partout au pays – nous ne sommes que 5 membres, mais cette manifestation d’appui a fait en sorte que nous nous sentons plus forts. »  


Edmonton vend sa station d’épuration des eaux usées

Malgré une opposition généralisée, Edmonton a voté en faveur de la vente de sa station d’épuration des eaux usées.

La décision de vendre la station Gold Bar a été prise à 7 votes contre 6 malgré le fait que la ville a été avisée qu’en vertu des ententes de commerce international comme l’Accord de libre-échange nord-américain, la vente pourrait apporter des problèmes à la ville.

L’usine a été vendue à EPCOR, une entreprise qui appartient à la ville, mais fonctionne de façon indépendante.  La compagnie fait agressivement la promotion de la privatisation de l’eau par l’entremise d’ententes de PPP, particulièrement en Colombie-Britannique.

Pour recevoir un bulletin électronique mensuel d’information sur les initiatives de privatisation, faites parvenir un courriel à :

privatizationwatch-subscribe@lists.cupe.ca


PPP Canada ne contribuera pas à stimuler l’économie

Les conservateurs fédéraux ont nommé les dirigeants de leur agence de privatisation, mais il ne faut pas pour autant s’attendre à un financement plus rapide des projets d’infrastructure.

Les PPP n’étaient déjà ni rapides ni économiques pour gérer les infrastructures publiques et offrir des services avant l’effondrement financier mondial.  Mais aujourd’hui, avec un secteur privé coincé par un resserrement du crédit à l’échelle planétaire, ce type de projets a encore moins de crédibilité.


Les membres de la section locale 3903 rejettent l’offre de York

La section locale 3903 a rejeté, dans une proportion de 63 %, la dernière offre de l’Université York lors d’un vote imposé par le conseil du travail.

« Le résultat n’est pas surprenant.  Nous avons informé la direction qu’elle faisait perdre son temps à tout le monde en forçant un vote sur une offre insatisfaisante.  Elle a malgré tout insisté pour que nous lancions ce processus long et dispendieux », a déclaré Tyler Shipley, porte-parole de la section locale 3903 du SCFP.

La section locale 3903 du SCFP représente les 3 400 adjoints à l’enseignement et chargés de cours à temps partiel de l’Université York en grève depuis le 6 novembre.


Le SEH lance une campagne sur les soins aux aînés

Le SEH fait appel au public afin d’obtenir des histoires qui illustrent les problèmes du secteur des soins de longue durée. 

www.StandUPforSeniorsCare.ca est en ligne pour que le public puisse partager ses histoires sur ses difficultés à trouver un lit de soins de longue, les frais additionnels ou encore les annulations de chirurgies.  Le site est aussi une façon de communiquer leurs préoccupations au gouvernement provincial. 


Le SCFP appuie les travailleurs des transports en commun d’Ottawa

Paul Moist a remis le premier versement d’un don au fond de grève des travailleurs des transports en commun d’Ottawa avant une manifestation réunissant une centaine de piqueteurs au 42e jour de leur grève.

« Nous sommes ici pour vous appuyer, comme le Syndicat uni du transport nous a toujours soutenus, a dit M. Moist.  Nous sommes ici parce que si le maire Larry O’Brien réussit à obtenir les concessions qu’il vous demande, les employeurs vont tenter d’obtenir des concessions des membres du SCFP et ce, dans toutes les villes canadiennes.


Un nouveau rapport sur les PPP dans les universités québécoises

Cette semaine, l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques, un groupe de réflexion progressiste de Montréal, a publié un rapport sur les partenariats public-privé dans les universités du Québec.

Le rapport qui se penche sur 3 cas survenus dans le réseau de l’Université du Québec arrive à la conclusion que ce genre d’entente pour le développement de l’infrastructure publique n’implique aucun transfère de risque.  En bout de ligne, c’est le partenaire public qui assume la totalité du risque et qui est donc appelé à rédiger un chèque en blanc à son partenaire du secteur privé. 

Le rapport est en ligne (en français seulement) à :

http://www.iris-recherche.qc.ca/publications/les_ppp_dans_les_universites_quebecoises

te/sepb 491