Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le président du Congrès du travail du Canada, Ken Georgetti, a mis fin au boycottage de Petro-Canada le 6 janvier. Cela découle de l’entente obtenue par le Syndicat canadien des communications, de l›énergie et du papier (SCEPaprès un lock-out de treize mois à la raffinerie de Montréal.

«Nous avons démontré la force de la solidarité du mouvement syndical et je suis certain que le boycottage national et l’appui international de nos confrères et consoeurs ont joué un rôle dans cette conclusion positive», a déclaré Ken Georgetti dans une lettre adressée aux affiliés.