Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le travail de la coalition ne fait que commencer

Peu de temps après avoir obtenu l’assentiment de la Gouverneure générale pour la prorogation du Parlement, Stephen Harper a quitté la ville.

Alors que les conservateurs n’ont réussi qu’à prolonger leur agonie, le mouvement d’appui à un gouvernement de coalition libéral –NPD n’en est qu’à ses débuts.

Des milliers de Canadiens ont applaudi lorsque Jack Layton, Stéphane Dion et Gilles Duceppe ont pris la parole devant leurs partisans à l’occasion d’une manifestation qui a eu lieu sur la Colline du Parlement jeudi après-midi.

Toujours jeudi, des milliers d’autres Canadiens ont participé aux manifestations « Oui à la coalition » qui ont eu lieu à Vancouver, Trail, Nelson, Edmonton, Regina, Winnipeg, London, St. John’s, Halifax, Charlottetown et Moncton.  Les partisans se réuniront à Thunder Bay, Yellowknife, et Whitehorse vendredi et à Montréal, Sudbury et Toronto samedi.

Pour les 62 % de Canadiens qui n’ont pas voté pour Stephen Harper, le travail pour la formation d’un gouvernement plus fort et plus ouvert à la coopération ne fait que commencer.

Les Canadiens qui veulent du changement doivent mettre à profit les 6 semaines qui viennent pour apporter leur soutien aux dirigeants politiques qui ont travaillé ensemble en vue d’unifier le parlement.


Les travailleurs des Conseils scolaires ontariens ratifient une entente coordonnée

Plus de 50 000 travailleurs des Conseils scolaires de l’Ontario ont ratifié une entente de négociation coordonnée qui leur apportera des augmentations de salaire de 3 % par année sur 4 ans.  L’entente ratifiée le 30 novembre couvre 105 unités de négociation et comporte aussi des gains au chapitre des programmes d’avantages sociaux, des heures de travail et de la dotation de personnel.

« Il s’agit d’une occasion de fierté et d’une importante réalisation », a dit la présidente du Comité de coordination des Conseils scolaires de l’Ontario (CCCSO), Terri Preston.

Mme Preston a souligné le travail de tous les dirigeants des sections locales et des conseillers syndicaux du CCCSO, ainsi que des membres de l’équipe volante de spécialistes des tables de discussion provinciales qui n’ont rien ménagé pour mener à bien le processus de négociation.


Le SCFP-Ontario réclame des normes de soins

Alors que les travailleurs des soins de longue durée manifestaient devant l’Assemblée législative, le président du SCFP-Ontario, Sid Ryan, présentait le mémoire du syndicat dans le cadre des consultations pré-budgétaires de la province.

M. Ryan a souligné que le gouvernement libéral a promis une révolution dans les soins de longue durée, mais refuse toujours d’imposer la norme minimale de soins dont les résidents ont besoin.

« Nous demandons instamment aux libéraux de respecter leurs engagements en matière de financement des soins de longue durée et de réglementation des niveaux de personnel, de façon à ce que les niveaux de soins augmentent et que l’argent supplémentaire serve effectivement à prodiguer un plus grand nombre d’heures de soins directs aux
résidents. » 


Les répartiteurs des services d’urgence font de l’ombre à Charest

Les répartiteurs des services d’urgence de Montréal suivront l’autobus du premier ministre Charest dans leur propre autobus de campagne tout au cours des derniers jours de la campagne électorale québécoise.

« Il s’agit d’un enjeu prioritaire pour nous.  Ces employés sont sans contrat de travail depuis décembre 2003, dit le directeur régional du SCFP-Québec, Michel Poirier.  Leurs salaires accusent un important retard par rapport aux autres premiers répondants des grandes villes canadiennes et ils gagnent 32 % de moins que les techniciens du 911 à l’emploi de la ville de Montréal. » 


Arlette Alcock joue pour le groupe de travail sur les autochtones du SCFP-CB

Les membres du groupe de travail sur les autochtones du SCFP-Colombie-Britannique ont eu droit à un concert improvisé cette semaine lorsque l’artiste métis et membre de la section locale 15 du SCFP, Arlette Alcock, a pris sa guitare et interprété quelques chansons à l’occasion d’une réunion du groupe.

Mme Alcock a remporté le Prix de l’auteur compositeur de l’année lors de la cérémonie de remise des Native-E Music Awards (Prix musicaux des Premières Nations) qui a lieu à Albuquerque au Nouveau-Mexique plus tôt cette année.

Lors de la réunion du groupe de travail, elle a raconté des histoires sur sa vie au sein d’une famille blessée par les abus commis dans les pensionnats, elle a chanté une chanson syndicale des plus entraînante et a diverti les membres du groupe de travail avec une chanson satirique intitulée Kitsilano Boys.


Les foyers de soins de l’IPE demeurent publics

Le gouvernement de l’île-du-Prince-Édouard a abandonné son projet de privatisation des foyers de soins.

Soumis à la pression d’une large coalition de travailleurs de la santé et de groupes communautaires, le trésorier de la province a annoncé que les foyers demeureront publics.

Il y a un an, le gouvernement a annoncé qu’il envisageait la privatisation des foyers – connus dans l’île sous le nom de manoirs – par le biais d’un partenariat public-privé.  La réaction du public a été rapide et généralisée.


Le grand livre du SCFP à la disposition des agents financiers des sections locales

Les versions électroniques du grand livre du SCFP sont de retour en ligne.

Créés à partir de Excel 2003, les versions électroniques font le calcul des colonnes automatiquement, insèrent les données nécessaires pour les rapports des trésoriers, les budgets et les rapports des fiduciaires.  Vous trouverez les directives sur les entrées à effectuer dans chacune des colonnes dans votre Guide de l’agent financier.

Téléchargez le grand livre à partir de :
http://scfp.ca/unioneducation/CUPELedger

:te/sepb 491