Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Une entente pour les travailleurs des eaux usées de Charlottetown

Les 5 membres de la section locale 501 du SCFP ont conclu une entente avec la ville de Charlottetown, mettant ainsi fin à un conflit qui durait depuis 27 jours à l’usine municipale de traitement de l’eau.

Le conseiller syndical du SCFP, Bill McKinnon, a déclaré que ce nouveau contrat de travail a atteint les objectifs que les travailleurs s’étaient fixés pour cette négociation.

L’entente comprend notamment :

• Rémunération complète pour la disponibilité et temps double le samedi, rétroactivement au 1er janvier 2007.
• Ajustement technologique de 2 %.
• Augmentation de salaire de 3 %, 3 % et 3 % pour la durée de la convention collective.
• Clauses de période maximale de service et de période de repos.
• Amélioration de la clause de congé pour deuil.


Paul Moist au nord de Terre-Neuve pour un vote de représentation

Paul Moist a apporté son appui à 2 sections locales du secteur de la santé qui seront confrontées à un vote de représentation la semaine prochaine à Terre-Neuve et Labrador.

M. Moist a rendu visite à la section locale 1644 de St. Anthony sur la pointe nord-ouest de la péninsule Great Northern et à la section locale 1581 de Labrador City.

Environ 720 travailleurs du SCFP, de la NAPE ou encore non-syndiqués du secteur des services de santé doivent choisir quel syndicat les représentera.  Le vote aura lieu du lundi 17 novembre au vendredi 21 novembre.


Les étudiants et les syndicats appuient la section locale 3903

Les étudiants et les syndicats du campus de l’Université York ont appuyé sans réserve les 3 400 adjoints à l’enseignement et chargés de cours de la section locale 3903 du SCFP lors d’une manifestation et de conférences de presse qui ont eu lieu cette semaine. 

Un groupe d’étudiants de premier cycle a manifesté à l’entrée principale de l’université et s’est joint au piquet de grève.

À midi, le piquet de grève était 10 fois plus important que sa taille normale parce que des professeurs, des membres du personnel de l’administration, des gardiens de sécurité et d’autres travailleurs du campus sont venus s’y ajouter pour manifester leur soutien.

La grève a été déclenchée le 6 novembre.


Des travailleurs de l’industrie du sucre de Colombie rentrent au travail victorieux après une grève de 56 jours

Une grève de 56 jours de 18 000 travailleurs colombiens du secteur de la canne à sucre a pris fin par une victoire des travailleurs le 10 novembre, après que les 10 compagnies qui emploient 75 % de ces travailleurs aient accédé à leurs principales demandes.

SINALCORTEROS, le syndicat qui a mené cette grève, l’un des plus longues, des plus dures et des plus médiatisées de l’histoire récente de Colombie espère que les autres employeurs emboîteront le pas.


Les compensations découlant de la Loi 29 arriveront avant Noël

Les travailleurs de la santé de Colombie-Britannique qui ont perdu leur emploi pendant 6 ans à la suite de l’adoption de la Loi 29 obtiendront finalement une compensation, juste à temps pour Noël.

Plus de 7 000 travailleurs obtiendront entre 800 $ et 17 000 $.  La moyenne des sommes versées sera de 9 500 $.

L’arbitre Vince Ready a ordonné ce versement la semaine dernière dans le cadre des négociations qui se déroulent actuellement entre les syndicats de la santé et le gouvernement en vue du règlement de la cause sur la Loi 29 devant la Cour suprême de la province.

La directrice administrative du SEH, Judy Darcy, affirme que ces paiements compensatoires, aussi bienvenus qu’ils soient, ne répareront jamais complètement les dommages causés par la Loi 29.


Le gouvernement de Saskatchewan plus tiède face aux écoles en PPP

Les pressions faites par le SCFP en faveur de l’école publique ont fini par rapporter en Saskatchewan.  Le gouvernement semble en effet prendre du recul par rapport à ses projets d’écoles en PPP.

Un peu plus tôt cette année, le gouvernement du Parti de la Saskatchewan – qui est ouvert aux propositions de PPP – affirmait travailler à une politique d’écoles en PPP pour l’ensemble de la province.

Le Conseil des écoles publiques de Saskatoon a informé le gouvernement qu’il travaillait activement à l’idée d’une école en PPP pour la ville.

Mais hier, le ministre de l’Éducation, Ken Krawetz, a manifesté une nouvelle prudence face à ces projets.

Le SCFP demande depuis longtemps au Conseil scolaire de Saskatoon et au gouvernement provincial de tirer les leçons des erreurs des autres provinces et de maintenir le caractère public de la nouvelle école.

Pour recevoir un bulletin d’information mensuel sur la privatisation, faites parvenir un courriel à :

privatization-watch-subscribe@lists.cupe.ca

:te/sepb 491