Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

La nouvelle entente des premiers ministres ne fait rien pour la protection des services publics

Les premiers ministres et dirigeants territoriaux du Canada ont conclu une entente sur la mobilité de la main d’œuvre à l’issue de la conférence du Conseil de la fédération qui avait lieu cette semaine à Québec.

L’entente prévoit un mécanisme de résolution des conflits et des pénalités pouvant atteindre 5 millions de dollars pour les provinces qui ne respecteraient pas les termes de l’accord.

Cette entente pénalisera les provinces qui voudront renforcer les accréditations et les normes et donnera aux entreprises et aux investisseurs le pouvoir de poursuivre des gouvernements provinciaux ou municipaux.

L’entente conclue par les premiers ministres ne fait rien pour protéger les services publics et les normes de qualité.


Moist répond à des questions que de nombreux Canadiens se posent 

Dans une série de courtes vidéos lancées sur scfp.ca, le président national, Paul Moist, parle d’un certain nombre d’enjeux qui préoccupent les Canadiens de partout au pays.

Voyez M. Moist parler d’une vision fédérale solide, des défis économiques des travailleurs canadiens, des mythes entourant les partenariats public-privé et de l’Accord sur le commerce, l’investissement et la mobilité de la main-d’œuvre (TILMA).

Cette série de vidéos propose un lien vers une lettre que les gens peuvent faire parvenir automatiquement à leur premier ministre pour lui demander d’agir ou lui faire part de leurs préoccupations concernant le bien-être de l’ensemble des Canadiens.


Le SCFP étudie à la loupe les actions d’Air Canada

Air Canada a refusé de rendre publique l’étude justifiant la nécessité de licencier 630 agents de bord et de fermer les bases de Winnipeg et Halifax.
 
Le président national du SCFP, Paul Moist, a dénoncé Air Canada pour son manque flagrant de respect.

 « En plus de bouleverser la vie des agents de bord et de leur famille, cette décision touche aussi l’économie de plusieurs régions  - alors que la compagnie ne fait rien pour justifier ses gestes, ni pour atténuer les dommages qui en découlent », a déclaré M. Moist.
 
Lesley Swann, présidente de la composante d’Air Canada du SCFP demande instamment à Air Canada de justifier ses décisions et d’offrir un nombre suffisant de programmes de départ volontaire. 
 
« Pourquoi en effet se débarrasser de jeunes agents de bord qui veulent demeurer avec la compagnie et garder des agents de bord possédant une grande ancienneté et qui ne demandent qu’à partir ?»

Lundi dernier 14 juillet, M. Moist s’est envolé vers Halifax afin de s’adresser à 150 agents de bord d’Air Canada et prendre la parole à l’occasion d’une conférence de presse tenue à l’aéroport de Halifax.
 
M. Moist a promis le soutien plein et entier de son syndicat.  Les agents de bord ont aussi entendu la présidente de leur section locale, Lisa Vivian Anthony et le chef du NPD Nouvelle-Écosse, Darrell Dexter, qui a demandé au premier ministre de se faire critique des compressions annoncées par Air Canada.
 
Dans une lettre adressée à Paul Moist, le maire de Halifax, Peter Kelly, a confirmé son soutien à la campagne que le SCFP entend mener pour lutter contre ces mises à pied. 

Le 28 juillet, dans l’ensemble du pays, des manifestations auront lieu dans toutes les villes où Air Canada a une base : Halifax, Montréal, Toronto, Winnipeg, Calgary et Vancouver. Rendez-vous sur www.scfp.ca pour obtenir tous les détails concernant ces manifestations.


Des syndicats canadiens et colombiens s’unissent pour la défense des services publics

Les dirigeants de 4 importants syndicats canadiens se rendront en Colombie du 18 au 25 juillet.  La tournée des dirigeants de la première ligne fait partie d’une stratégie des syndicats du secteur public visant à défendre des services publics de qualité chez-nous et ailleurs dans le monde.

Le président national du SCFP, Paul Moist, se joindra aux dirigeants du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, de l’Alliance des services publics du Canada et du Syndicat national des employés généraux du secteur public.

La tournée contribuera à renforcer les liens de solidarité avec les organisations sœurs de Colombie par le biais de discussions qui porteront notamment sur le rôle des syndicats du secteur public dans la défense des services publics contre la privatisation et la mondialisation.

La visite sera aussi l’occasion de discuter du bilan du gouvernement colombien en matière de droits de la personne et des inquiétudes soulevées par l’entente de libre échange récemment conclue avec le Canada.


Le SCFP reçoit une militante colombienne

La militante syndicale colombienne, Maria Fernanda Bolanos, sera au Canada à la fin du mois comme invitée du SCFP.  Le syndicat de Mme Bolanos, SINTRAEMSIRVA, se bat courageusement contre la privatisation et les menaces faites aux emplois et aux avantages sociaux.

Mme Bolanos, mentor et dirigeante de divers comités syndicaux, rencontrera des membres du syndicat en Ontario, en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, en Colombie-Britannique et au Manitoba.

:te/sepb 491