Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Au mois d’avril, un groupe de Winnipeg, formé de plusieurs membres du Comité pour la justice mondiale du SCFP-Manitoba, est allé au Pérou en vacances. Le groupe en a profité pour rendre visite au FENTAP, un syndicat comparable au SCFP et affilié à l’Internationale des services publics.

Juan Diego Gomez, membre du personnel de la région andine pour l’ISP, a aidé à organiser la rencontre avec le FENTAP, de son bureau de Bogota, en Colombie. Le SCFP est l’un de neuf syndicats canadiens affiliés à l’ISP.

Voici quelques extraits d’un compte rendu qu’a publié Sue Roth, membre du Comité pour la Justice mondiale du Manitoba, dans l’édition estivale du bulletin News for Your Dues, de la section locale 1063 du SCFP, intitulé Global View – Experiencing Global Solidarity One Way : A Penny a Day.

« Récemment, je suis allée au Pérou avec un groupe de gens passionnés de voyages et de justice, incluant cinq autres membres du SCFP. Ce voyage comprenait deux semaines de tourisme et une semaine de rencontres avec des personnes et des groupes partenaires pour la justice et le développement, à Lima (la capitale). »

« C’est la radio communautaire qui donne corps à la solidarité, grâce au “Coordinator Nacional Radio”, l’association des radios communautaires. Les gens de ce réseau nous ont raconté comment, avec leur aide, une collectivité à réussi à tenir tête à une minière transnationale en faisant entendre sa voix partout au Pérou. Les habitants de cette collectivité, qui n’avaient pas été consultés au sujet du projet d’exploitation minière, étaient très inquiets pour l’intégrité de leur environnement et de leur territoire. »

« Des membres du SCFP ont rencontré le FENTAP, un syndicat de services publics formé, entre autres, de travailleurs des services d’eau. Les membres résistent avec diligence et avec succès à la privatisation des services d’eau, tout en édifiant des coalitions destinées à garantir un accès pour tous à de l’eau propre. »

« Seuls 5 pour cent des travailleurs sont syndiqués, mais le travail du FENTAP a un impact important. À l’exemple de la radio communautaire, le syndicat pratique réellement la solidarité. Ses membres ont lancé une campagne dans l’ensemble du pays pour mettre le public en garde contre les dangers de la privatisation des services d’eau municipaux, qui fait grimper les coûts et empêche les plus pauvres d’avoir de l’eau potable. Dans cette campagne, ils ont mis en relief le cas de Tumbes, où la privatisation des services d’eau est un enjeu majeur. »

« Pendant que se déroulait la rencontre avec le FENTAP, deux autres membres du SCFP sont allés rendre visite à des travailleurs communautaires qui vivent dans un pueblos jovenes. Littéralement, ce terme veut dire “jeune ville”, mais “bidonville” ou “village de squatters” serait plus conforme à la réalité. Ces pueblos jovenes croissent en périphérie de la ville, à mesure que les chercheurs d’emplois, qui se déplacent vers les zones urbaines, y bâtissent des maisons improvisées sur des terrains vacants. »

« Malgré les inconvénients incroyables de la vie sans eau courante, sans emploi et sans terre, ces résidants se serrent les coudes pour donner un avenir meilleur à leurs familles. Ils se constituent en groupes pour revendiquer l’eau et l’électricité. Ils s’unissent pour gérer des cuisines collectives, des bibliothèques et des garderies. Ils mettent leurs ressources en commun pour ouvrir des “botiquins”, qui donnent accès à des médicaments à prix abordable ou à crédit… »

« Que l’on vive au Sud ou au Nord, nos luttes sont bien souvent les mêmes. La solidarité, ce n’est pas la charité. La solidarité, c’est unir ses forces pour répondre aux besoins essentiels, se valoriser, avoir le choix et avoir une voix. Cela a toujours été le rôle des syndicats de défendre cette cause. Selon moi, nous pouvons être fiers, en tant que membres, de porter ce flambeau. »