Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

OTTAWA – Selon le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Air Canada a refusé de diffuser l’étude démontrant la nécessité de licencier 630 agents de bord et de fermer leurs bases de Winnipeg et de Halifax. Le SCFP est aussi d’avis que la compagnie a fait jusqu’à maintenant le moins possible pour atténuer les impacts de ce plan draconien.

« Jusqu’à maintenant, Air Canada fait preuve d’un manque flagrant de respect envers ses employés, ses clients et les communautés touchées. Elle chamboule les vies de ses agents de bord et leurs familles, et heurte l’économie de plusieurs régions, tout cela sans justification suffisante et sans bonne volonté pour limiter les dégâts », a déclaré Paul Moist, président national du SCFP.

« Pour nos agents de bord de Winnipeg et Halifax, dont plusieurs cumulent plus de 25 ans de loyaux services, c’est d’autant plus difficile à accepter après les concessions majeures de 2003 et 2004 pour maintenir la compagnie à flots, et après que Robert Milton a été payé 43 millions en 2007 », a déclaré Lesley Swann, présidente de la Composante d’Air Canada du SCFP.

« Le moins qu’Air Canada puisse faire maintenant, c’est de prouver le bien-fondé de ses décisions. Aussi, elle doit appliquer un programme adéquat de départs volontaires à la retraite – autrement, elle congédiera de jeunes agents de bord qui veulent rester et retiendra des agents de bord plus âgés qui veulent partir », a ajouté Mme Swann.

D’autre part, le SCFP entend agir à la grandeur du pays contre les conséquences des compressions d’Air Canada. « Dans la tourmente, notre syndicat se serre les coudes pour ses agents de bord et va mobiliser les Canadiens pour qu’ils défendent le service de leur transporteur national et les communautés affectées », a conclu Paul Moist.

Le SCFP compte plus de 570 000 membres partout au pays, dont 7 200 agents de bord d’Air Canada basés à Vancouver, Calgary, Winnipeg, Toronto, Montréal et Halifax.

– 30 –

Renseignements : Sébastien Goulet, communications du SCFP, 613.808.0675; Pam Kapoor, communications du SCFP, 613.853.8089