Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Adoptée en 1996, la Journée nationale des Autochtones du 21 juin est une journée de célébration où toutes les nations du Canada reconnaissent les contributions importantes que les Premières nations, les Métis et les Inuits ont apportées au Canada.

Les groupes autochtones de tout le Canada ont prévu des événements pour célébrer le 21 juin.

Bien que le 21 juin soit une journée de célébration, nous ne devons pas oublier que les peuples autochtones et leurs collectivités de partout au Canada participent présentement à des actions visant à sensibiliser davantage les Canadiennes et les Canadiens à la réalité que bon nombre de peuples autochtones vivent et travaillent dans des conditions qui sont en deçà de n’importe quelle norme acceptable pour un pays civilisé. Les gouvernements n’ont pas réussi à fournir les nécessités de subsistance comme l’eau salubre, les soins de santé et la durabilité économique à de nombreuses collectivités.

L’incapacité des gouvernements de reconnaître que ces nécessités sont des droits fondamentaux de citoyenneté a entraîné de nombreuses frustrations.

Au SCFP, nous respectons notre engagement d’améliorer les droits des Autochtones et de voir à ce que les inégalités et les injustices soient éliminées. En mai 2006, nous avons créé le Conseil national des Autochtones du SCFP. Au cours de la dernière année, de nouveaux conseils provinciaux des Autochtones du SCFP ont été créés en Alberta et en Ontario, se joignant aux conseils existants en Saskatchewan, en Colombie-Britannique et au Manitoba. Nous reconnaissons que pour que les droits des Autochtones soient atteints et respectés, nous devons travailler avec nos conseils nouvellement formés afin de faire pression sur les gouvernements afin qu’ils participent à des négociations significatives avec les peuples autochtones, et nous devons sensibiliser davantage les gens sur les préoccupations des Autochtones au sein du SCFP et dans nos collectivités.


Nous vous prions d’accepter nos sentiments solidaires.

Le président national,
PAUL MOIST

Le secrétaire-trésorier national,
CLAUDE GÉNÉREUX

sepb 491