Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Quand:  Mercredi, 7 mai, 2008, 19h

Où:  Pembroke Legion, 202 rue Pembroke Est

Qui:  Des citoyens de la région de Pembroke, des membres du Conseil des syndicats d’hôpitaux de l’Ontario (CSHOSCFP) et d’autres professionnels de la santé.

Quoi:  Des travailleurs et des dirigeants syndicaux du secteur de la santé vont expliquer pourquoi le projet de centralisation des laboratoires cliniques en un ou deux endroits pour tout le RLISS Champlain est une mauvaise idée pour les communautés et pour la qualité des services offerts par les hôpitaux locaux.

Ils vont lancer une campagne dont le but est de convaincre le RLISS d’abandonner ce projet.

Pourquoi: L’Association des laboratoires régionaux de l’est de l’Ontario (ALREO) se dirige vers un modèle à employeur unique et la centralisation des tests dans un ou deux hôpitaux pour tout le territoire couvert par le RLISS Champlain, qui va de Cornwall à Pembroke. Ceci signifierait la fermeture d’une douzaine de laboratoires locaux dans des hôpitaux de la région, la perte d’emplois qualifiés pour ces localités et plus de délais dans l’obtention des résultats de tests pour les patients. Ce projet est mauvais sur le plan de la santé publique et n’est même pas sensé générer des économies significatives, même selon ses promoteurs.
 
- 30 -

Pour plus d’information, contacter:

Benoit Renaud,  communications SCFP  Michael Hurley, président, CSHO
Mobile: 613-818-0077  bureau: 416-599-0770 x 21
brenaud@cupe.ca  mobile:  416-884-0770
   michaelhurley@ochu.on.ca