Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

 

Bonjour!

Tudo bem?

Voici une photo des consœurs du Secrétariat des femmes du CUT (centrale syndicale brésilienne), à laquelle je joins le rapport du GTNPF (Groupe de travail national sur la participation des femmes du SCFP) et notre affiche.

Vendredi dernier, les étudiants universitaires en syndicalisme international ont rencontré les membres du CUT et ceux du syndicat des employées et employés de banque de Sao Paulo (qui ont un bien joli bureau!).

En ce moment, les syndicats brésiliens luttent sur trois grands fronts :

1. Ils veulent faire pression sur le congrès en faveur de la ratification de la Convention 151 de l’OIT (Organisation internationale du travail), qui accorde aux travailleurs du secteur public (fédéral, étatique et municipal) le droit à la négociation collective.

2. Ils veulent faire pression sur le congrès en faveur de la ratification de la Convention 158 de l’OIT, qui protège les travailleurs contre tout congédiement arbitral. Présentement, les employeurs peuvent congédier les travailleurs comme bon leur semble. Le taux de roulement de la main-d›œuvre se situe à autour de 43 % - ce qui est extrêmement élevé!

3. Ils veulent faire campagne pour réduire la semaine de travail de 44 à 40 heures, sans réduction de salaire. Ils estiment que cette réduction permettrait de créer 2,8 millions de nouveaux emplois.

J’espère que vous allez bien. Je compte rencontrer des représentants de l’ISP (Internationale des Services Publics) Brésil le mois prochain pour en apprendre davantage sur nos syndicats affiliés là-bas.

Mon fils est ici avec moi depuis deux semaines maintenant. Il fréquente l›école de soccer 4 fois par semaine et il fait d’immenses progrès. Il est très heureux d’avoir la chance de jouer au soccer avec de jeunes Brésiliens.

Abracos,

Cheryl Stadnichuk

Coordinatrice, GTNPF

dr/sepb 491