Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

La section locale 855 s’entend avec Kawartha Lakes

Les membres de la section locale 855 du SCFP se sont prononcés le 20 mars pour la ratification de l’entente de principe conclue avec la ville de Kawartha Lakes en Ontario, mettant ainsi fin à une grève de 46 jours.  Les 430 travailleurs avaient déclenché la grève le 4 février afin de forcer une entente sur la sous-traitance et la discrimination sur la base de l’âge.

« Notre combat n’est pas terminé, affirme la présidente de la section locale 855,
Lyn Edwards.  La loi provinciale qui visait à permettre aux travailleurs de continuer à travailler après l’âge de 65 ans a été mal conçue, elle a transformé la retraite obligatoire en discrimination obligatoire. »

Mme Edwards dit que sa section locale étudiera les divers moyens à prendre, notamment les contestations judiciaires, afin de s’assurer que les travailleurs bénéficient des mêmes avantages sociaux et des mêmes conditions de travail après avoir atteint l’âge de 65 ans. 

Le contrat de travail d’une durée de 4 ans prendra fin le 31 décembre 2011.


Le 25 mars, Paul Moist marchera avec les travailleurs en grève des bibliothèques de Victoria

Paul Moist sera à Victoria le 25 mars afin d’apporter son soutien aux travailleurs des bibliothèques en lock-out et de participer à une manifestation en faveur de l’équité salariale.  Il y sera avec le président du SCFP-Colombie-Britannique, Barry O’Neill.


Les services publics : des outils de lutte à la pauvreté

Les robinets, les toilettes, les cliniques et l’éducation jouent un rôle fondamental dans la lutte contre la pauvreté et l’obtention de l’égalité des droits pour les femmes, affirme Robert Fox, directeur général de Oxfam Canada.

Prenant la parole à l’occasion du congrès du SCFP-Saskatchewan qui avait lieu cette semaine, M. Fox a déclaré : « Le fait que le tiers de la population de la planète n’a pas accès à une toilette a un impact déterminant sur la santé, la vie et la capacité de ces gens d’être des citoyens actifs dans leur collectivité. »

M. Fox a reproché au gouvernement Harper ses tentatives de neutralisation d’une convention internationale affirmant que le l’eau est un droit fondamental de la personne.

« Nous devons tenir le gouvernement Harper responsable des gestes posés à l’ONU, a dit M. Fox.  Le droit à l’eau et aux autres services publics n’est ni un privilège ni un cadeau.  Il s’agit d’un droit que nous avons à titre d’êtres humains et de citoyens. »


Lanovaz demande plus de militantisme de la part du SCFP-Alberta

Le président du SCFP-Alberta, D’Arcy Lanovaz, a livré un plaidoyer passionné destiné à inciter les délégués à intensifier leur engagement politique.

Le congrès de la Division de l’Alberta a été émaillé d’histoires et de résolutions mettant en lumière jusqu’à quel point les membres du SCFP doivent prendre le message du président au sérieux.  Les dirigeants nationaux et des sections locales ont tous parlé d’une seule et même voix des effets désastreux de la privatisation qui s’impose tant au Canada qu’ailleurs dans le monde.

Dans la foulée du dépôt du rapport du Comité régional anti-privatisation, les délégués au congrès ont visionné une bande vidéo qui fait la démonstration du potentiel du SCFP pour mettre en échec et même faire reculer la privatisation.  Le document vidéo basé sur l’effet domino a été accueilli par une ovation debout.


Université de Montréal : 15 millions pour l’équité salariale

Les membres de la section locale 1244 du SCFP à l’Université de Montréal recevront finalement de l’argent – au moins 10 000 $ pour chacun des employés à temps plein – à la suite d’une plainte en matière d’équité salariale déposée en 1996.

L’entente qui coûtera près de 15 millions à l’université, s’applique à la discrimination salariale exercée entre 1996 et 2001.

Le syndicat et l’université étudient toujours ensemble le dossier de la discrimination salariale survenue après 2001.

Le syndicat ne cachait pas sa satisfaction. « Nous sommes fiers de cette entente, a déclaré la responsable du dossier de l’équité salariale pour la section locale 1244, Sylvie Goyer.  Nous saluons les efforts des gens qui ont travaillé à cette entente et la volonté de l’université de conclure une entente plutôt que de s’engager dans une interminable bataille juridique. »


Les ententes de la semaine :

· Section locale 4705 –plus de 70 travailleurs des services publics du grand Sudbury ont conclu une entente de principe avec la direction le 17 mars.

· Section locale  4580 – les adjoints à l’enseignement de l’Université de Windsor en Ontario ont ratifié une nouvelle convention collective le 18 mars.

· Section locale 2655 – les 26 travailleurs de la garderie Queen’s de Kingston en Ontario ont conclu une entente avec la direction de la garderie.

· Section locale 1334 – les travailleurs des métiers, de l’entretien et des services à l’Université Guelph ont ratifié leur convention collective le 20 mars.

:te/sepb 491