Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Malgré une tempête de neige qui a engendré une heure de pointe ravageuse, quelque 140 personnes sont venues assister à un piquetage d’information, tôt le matin, afin d’envoyer un message clair à l’effet que la population de Toronto ne tolérera pas la privatisation d’une partie de son service public d’électricité municipal.

D’autres sections locales, des membres du conseil exécutif du SCFP-Ontario, le président de la Fédération du travail de l’Ontario Wayne Samuelson, le président du Conseil du travail de Toronto et de la région de York John Cartwright, ainsi que les députés provinciaux du NPD Peter Tabuns et Cheri DiNovo se sont joints aux membres et aux personnes retraitées de la section locale 1 du SCFP pour informer les citoyennes et les citoyens de Toronto qu’elles et ils pourraient perdre la société de télécommunications dont ils sont propriétaires.

Hydro-Toronto a annoncé en janvier qu’elle demanderait des déclarations d’intérêt d’acheteurs potentiels pour la société Toronto Hydro Telecom détenue en propriété exclusive et générant des recettes. La société, construite grâce à l’argent des payeurs d’électricité de Toronto, est propriétaire et vend des services liés au réseau de fibres optiques de la ville et à son propre réseau Wi-Fi du centre-ville.

« La population de Toronto est propriétaire d’Hydro-Toronto, mais le conseil nommé penche pour la vente de Telecom sans consultation ou commentaires de la population », de dire Pauline Niles, président de la section locale 1 du SCFP. « Les décisions concernant cette infrastructure moderne précieuse générant des recettes sont trop importantes pour être prises à huit clos. »

M. Niles a présenté ce message et une demande de consultations publiques au conseil d’administration d’Hydro, qui se réunissait à l’intérieur de l’édifice où la ligne de piquetage a été organisée.

Vous pouvez soutenir la lutte contre la privatisation de Toronto Hydro Telecom, en envoyant un message au président du conseil Clare Copeland et au PDG David O’Brien.