Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

OTTAWA – « Le gouvernement fédéral a mis la barre bien bas en vue du budget, pour finalement livrer encore moins que prévu », a déclaré Claude Généreux, secrétaire-trésorier national du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Flaherty n’offre rien pour les soins de santé ou les services de garde, rien pour réduire la pauvreté ou l’itinérance, rien pour régler à long terme le déficit de l’infrastructure municipale.

« En forçant l’adoption de PPP, Flaherty sacrifie la transparence et la responsabilité en faveur des profits du secteur privé. Le gouvernement fédéral, en créant PPP Canada inc., relance les privatisations débridées et veut liquider des actifs publics. Le SCFP va répondre en intensifiant sa lutte contre les PPP partout au pays », a ajouté Claude Généreux.

Le budget a créé un nouvel abri fiscal : le Compte d’épargne libre d’impôt. « Un tel compte d’épargne ne veut rien dire pour vous si vous n’êtes pas en mesure d’épargner. Beaucoup de Canadiens ne peuvent même pas contribuer à un REÉR. Bref, pour le gouvernement Harper, les salaires doivent être imposés, mais pas les investissements, et tant pis pour les travailleurs », a déploré Claude Généreux.

Le sort des travailleurs à faible revenu aurait pu être amélioré par une augmentation de la Prestation fiscale pour le revenu gagné. Le gouvernement a encore choisi de favoriser les contribuables les plus aisés et d’affaiblir les services publics, qui sont des outils antipauvreté par excellence.

« Les Canadiens veulent des services publics efficaces et mieux financés, comme des soins de santé et des services de garde de qualité. Ils veulent des infrastructures renouvelées sans tomber dans le piège des PPP ainsi que des actions vigoureuses contre le dérèglement climatique.

Le gouvernement minoritaire de Stephen Harper promet du leadership responsable, mais abdique complètement ses responsabilités quand vient le temps d’améliorer la qualité de vie des travailleurs », a conclu Claude Généreux.

-30-

Pour plus de renseignements : Claude Généreux, secrétaire-trésorier national, SCFP : (514) 884-5074 (cell.); Toby Sanger, économiste principal du SCFP – 613-720-6955 (cell.); Sébastien Goulet, service des communications du SCFP : (613) 808-0675 (cell.)