Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Dites au gouvernement canadien qu’il est temps de reconnaître que l’eau est un droit de la personne et qu’il faut la préserver de la privatisation. Signez et faites circuler une pétition réclamant des actions concrètes dans 5 domaines clés.

Les systèmes d’eau et l’approvisionnement en eau sont soumis à des pressions grandissantes au Canada et ailleurs dans le monde. Le sous-financement, la privatisation, la pollution, les changements climatiques et les ententes commerciales internationales constituent des menaces inquiétantes.

L’eau est un droit fondamental de la personne. Pourtant, en 2008, Année internationale de l’assainissement, dans les pays pauvres, 2,6 milliards de personnes ont un accès limité à des installations sanitaires de base. De ce nombre, 1,4 milliard de personnes n’ont pas accès à de l’eau potable. Au Canada, de nombreuses communautés des Premières Nations ne disposent pas d’une eau véritablement potable et ont des installations sanitaires inadéquates.

L’Association québécoise pour un contrat mondial de l’eau, le Conseil des Canadiens et Développement et Paix font circuler une pétition réclamant du gouvernement fédéral qu’il :

  • S’oppose aux efforts de la Banque mondiale visant à imposer la privatisation aux pays pauvres,
  • Cesse de financer le Private-Public Infrastructure Advisory Facility (organisme consultatif sur les partenariats public-privé), qui fait pression en faveur des PPP dans le domaine de l’eau,
  • Appuie une gestion publique, démocratique et participative des ressources en eau qui contribue à un meilleur accès à l’eau,
  • Reconnaisse officiellement que l’eau est un droit de la personne au Conseil des droits de l’homme de l’ONU et,
  • Mette au point un plan d’action canadien destiné à garantir le droit à l’eau et aux installations sanitaires, et mette les ressources en eau à l’abri de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA).

Téléchargez une copie de la pétition dès aujourd’hui et faites-la circuler sur votre lieu de travail et dans votre collectivité. Elle est disponible en anglais et en français. Rendez-vous sur le site scfp.ca afin de connaître d’autres actions liées à l’eau qui mèneront à la Journée mondiale de l’eau du 22 mars.