Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Plus de 2400 membres de la section locale 1975 du SCFP des deux grandes universités de la Saskatchewan sont en grève.

Les piquets de grève ont été érigés le 2 novembre à 7 h à l’Université de la Saskatchewan et à 7 h 30 à l’Université de Regina.

« Cette grève aurait pu être évitée si les employeurs avaient fait preuve d’une certaine ouverture », a déclaré Brad McKaig, président de l’unité de négociation de la section locale 1975 du SCFP.

Mercredi matin, le syndicat a communiqué avec le médiateur provincial, mais ce dernier a refusé de reconvoquer les parties, a précisé M. McKaig.

L’augmentation de salaire équitable et la hausse du financement pour le maintien du régime d’avantages sociaux demandés par le syndicat « sont plus que raisonnables », selon Don Puff, président de la section locale 1975-01 du SCFP de l’Université de Regina.

La section locale 1975 du SCFP représente les travailleurs de la cafétéria et des services alimentaires, les concierges, les agents de sécurité, le personnel de bureau, les travailleurs des services de bibliothèque, le personnel de la photocopie et de l’impression, les ingénieurs et opérateurs de chaudière, les gens de métiers, les technologues médicaux et de laboratoire, les auxiliaires des soins infirmiers et des soins dentaires, les travailleurs agricoles et les préposés aux animaux.

La convention actuelle de la section locale prend fin le 31 décembre 2006.