Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Selon une nouvelle étude, le gouvernement conservateur aurait sous-évalué la valeur des immeubles fédéraux qu’il a récemment vendus dans le cadre de PPP.

L’analyse effectuée par Informetrica, à la demande de l’Alliance de la fonction publique du Canada, indique que la sous-évaluation des actifs immobiliers a permis à Larco Investments, la société ayant acheté les immeubles, de bénéficier d’une économie de 400 millions par rapport à la juste valeur marchande.

Dans un autre développement, une récente décision de la Cour fédérale a forcé le gouvernement conservateur à retirer deux immeubles de Vancouver de la mise aux enchères. Le tribunal a en effet statué (http://www.psac-afpc.com/documents/news/32-1007-f.pdf) que le gouvernement avait négligé de consulter les Musqueam, les deux immeubles en question étant érigés sur leurs territoires traditionnels.

Le gouvernement conservateur continue néanmoins d’aller de l’avant avec son plan qui consiste à vendre des immeubles à bureaux – évalués à 1,5 milliard au total – pour ensuite les louer en vertu de PPP d’une durée de 25 ans et ce, malgré une pluie de critiques dénonçant cette politique gouvernementale qui est rien de plus d’une arnaque des contribuables. Le gouvernement Harper vise à redévelopper 31 autres immeubles fédéraux dans le cadre de PPP ou à les vendre carrément à des intérêts privés.

L’AFPC mène la lutte contre la privatisation des immeubles fédéraux. Elle a produit un excellent document d’information sur cet enjeu.