Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Entente de principe à Carleton

Les négociations entre la section locale 2424 du SCFP et l’Université de Carleton ont mené à une entente de principe le 18 septembre, mettant ainsi fin à la grève déclenchée le 5 septembre.

« Nous tenons à remercier les étudiants et la communauté universitaire pour leur soutien au cours de ce conflit de travail », a tenu à dire la conseillère syndicale du SCFP, Susan Arab.


La cantastoria de la grève à Vancouver

Les grèves peuvent être pleines de rebondissements dramatiques, c’est pourquoi un groupe de travailleurs municipaux de Vancouver a décidé d’accompagner la grève de musique.

Aidés d’un producteur de théâtre de la région, les membres des sections locales 391 et 15 ont monté une comédie musicale itinérante – appelée une cantastoria – et ils l’ont présentée sur les piquets de grève et dans divers lieux publics de la ville.

Dans une cantastoria (de l’italien histoire chantée ou histoire chantante) les acteurs chantent ou récitent une histoire pendant que sont montrées des séries d’images et de symboles.

La cantastoria du SCFP parle des travailleurs qui font des collectivités fortes et contribuent à la sécurité de tous.  Mais le « Big Foot » fait son entrée en tentant d’écraser tout le monde.

Les interprètes rappellent alors à tous de ne pas laisser le Big Foot les écraser et détruire tout ce qu’ils ont bâti.  À la fin, les bras levés, les artistes lancent leur cri de ralliement : « Soutenez les travailleurs municipaux maintenant ».


Le SCFP fait le point sur la diversité des médias

Cette semaine, le SCFP-Québec a fait part de ses préoccupations en matière de diversité des médias à l’organisme de réglementation de la radiodiffusion et de la télédiffusion.

Jacques Chabot, président du conseil des communications du SCFP-Québec, a déclaré, lors des audiences du CRTC sur la diversité des médias, que la convergence était une attaque directe contre la démocratie.

Brandissant des unes quasi identiques du Journal de Montréal et du Journal de Québec, Denis Bolduc, porte-parole des travailleurs en grève du Journal de Québec a affirmé qu’il y a un prix bien réel à payer pour la convergence.

M. Chabot a dit : « En cette ère de convergence et de concentration des médias, le nombre de diffuseurs augmente mais l’information est de plus en plus uniformisée.  Alors que nous avions 10 diffuseurs qui émettaient 10 messages différents, nous avons maintenant 100 diffuseurs qui ne diffusent plus que cinq messages différents. »

C’est au CRTC que revient de prendre l’initiative en matière de défense de la diversité, a ajouté M. Chabot.  Le SCFP a recommandé :

· Une augmentation du nombre d’heures de production locale pour les grands groupes de presse.
· Une obligation des détenteurs de licence de maintenir des structures séparées pour la collecte, la gestion et la présentation de l’information.
· Une procédure de gestion des demandes de licence capable de faire en sorte que les fusions de médias soient évaluées sur la base de l’intérêt public et de la diversité des contenus.


Paul Moist dénonce le gouvernement pour avoir forcé la fermeture de l’Association nationale de la femme et du droit

L’Association nationale de la femme et du droit a fermé ses portes cette semaine en raison des compressions au financement imposées par Stephen Harper.

L’ANFD n’est que l’un des groupes qui ont perdu leur financement après que le gouvernement conservateur minoritaire ait modifié le mandat du Conseil du statut de la femme – afin d’y  retirer toute référence à l’égalité.

« Nous condamnons la décision du premier ministre Harper et nous nous opposons à la décision de ce gouvernement d’affaiblir le mandat du Conseil du statut de la femme.  Nous joignons notre voix à celles de millions de femmes canadiennes qui continuent à se battre contre la violence en milieu de travail et à domicile, qui luttent pour le respect et l’égalité dans leur vie de tous les jours et qui refusent d’être réduites au silence », a déclaré Paul Moist.

En plus d’avoir tari la source de financement de nombreuses organisations régionales de femmes, les compressions de Stephen Harper ont aussi touché l’Institut canadien de recherche sur les femmes (ICREF), l’Alliance canadienne féministe pour l’action internationale (AFAI) et l’Association canadienne pour la promotion des services de garde à l’enfance (ACPSGE).


Des membres du SCFP au congrès mondial de l’ISP

Un groupe de membres du SCFP participera au 100e Congrès mondial de l’Internationale des services publics qui aura lieu à Vienne en Autriche du 24 au 28 septembre 2007.

Il feront partie des 1 000 délégués et plus qui s’y rendront afin de discuter de la façon dont des services publics forts peuvent relever les énormes défis auxquels fait face notre monde d’aujourd’hui.

Le SCFP est affilié à l’ISP qui représente plus de 20 millions de travailleurs du secteur public dans 154 pays.  Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site http://www.psi100.org/ et lisez les rapports de la délégation du SCFP à Vienne.


Appel à l’aide suite au passage de l’ouragan Felix

CoDevelopment Canada, une sous-section de la section locale 1004 du SCFP lance un appel aux membres du SCFP, au mouvement syndical et aux autres alliés actifs en solidarité internationale afin qu’ils contribuent à soulager la souffrance des résidents du Nicaragua qui ont été durement frappés par l’ouragan Felix.

Au cours de la première semaine de septembre, l’ouragan Felix a frappé l’Amérique centrale et plus particulièrement le nord du Nicaragua.  Les vents violents ont détruit les maisons et les biens de nombreux autochtones de la région, des habitants particulièrement vulnérables.  De plus, des communautés de la région de Miskito Cays ont été totalement détruites.

Pour faire un don, rendez-vous sur le site http://www.codev.org/.


L’autobus électoral du SCFP-Ontario ne peut labourer

Les organisateurs d’un championnat de labour qui a lieu à Crosby en Ontario ont exclu l’autobus de la campagne électorale du SCFP-Ontario du défilé organisé dans le cadre de l’événement.

L’autobus qui arbore des caricatures du chef du parti libéral et premier ministre, Dalton McGuinty et du chef du parti conservateur, John Tory et qui les décrit comme étant les deux faces de la même pièce avait été admis dans la parade, comme les autobus de campagne des trois principaux partis.

Mais juste avant que le défilé ne s’ébranle, le conducteur de l’autobus du SCFP, Tony Christiano, s’est fait dire que son autobus ne prendrait pas part au défilé parce que des gens se plaignaient que le message affiché sur l’autobus était trop politique.

« Il semble évident que notre message sur la façon dont les libéraux et les conservateurs ont trompé les gens a touché une corde sensible », a rétorqué le secrétaire-trésorier du SCFP-Ontario, Fred Hahn.

Malgré qu’il ait été empêché de prendre part au défilé du championnat de labour, l’autobus du SCFP-Ontario poursuivra sa tournée de la province et continuera à faire passer le même message.


L’InfoXPress par courriel !

Saviez-vous que vous pouvez recevoir l’InfoXPress par courriel ?  Pour s’inscrire à ce service, il suffit de faire parvenir un courriel à clandry@cupe.ca.  Assurez-vous d’y inscrire votre nom, numéro de section locale, adresse courriel et province.


:jr/sepb 491