Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

OTTAWA – « Le gouvernement de Stephen Harper a insulté et humilié les populations autochtones et non autochtones du Canada devant les Nations Unies hier à New York », de déclarer Paul Moist, président national du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

En dépit du rôle de premier plan joué par le Canada dans l’élaboration de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, le gouvernement Harper a laissé entendre qu’il fallait voter contre cette déclaration historique. « Cela augure mal pour les futures négociations entre le gouvernement du Canada et les peuples autochtones. Ce gouvernement minoritaire a négocié de mauvaise foi à la fois avec la communauté internationale et les représentants des Premières nations du Canada », d’ajouter M. Moist.

Le Canada figurait parmi les quatre pays à s’opposer à la déclaration, laquelle a été adoptée par 143 pays (4 pays s’y sont opposés et 11 pays se sont abstenu).

« Le Canada condamne d’autres pays qui violent les droits de la personne, mais le gouvernement fédéral continue de porter atteinte aux droits fondamentaux des peuples autochtones. Quelle hypocrisie! », d’affirmer Leo Cheverie, vice-président de la diversité du SCFP et membre du conseil autochtone du SCFP.

Alors que les peuples autochtones du Canada continuent d’occuper le 63e rang de l’indice international de la qualité de vie des Nations Unies, le Canada demeure le 9e pays le plus riche de la planète.

« Ce gouvernement conservateur minoritaire a encore fait la démonstration que M. Harper refuse de reconnaître les droits des peuples autochtones », de conclure M. Moist.

Renseignements :

Paul Moist, président national du SCFP : 613-558-2873 (cellulaire)
Leo Cheverie, vice-président de la diversité du SCFP : 902-940-2151 (cellulaire)
Catherine Louli, service des communications du SCFP : 613-237-1590, poste 268 ou 613-851-0547 (cellulaire)