Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Un rapport de la FCM recommande la prudence avec les PPP

La Fédération canadienne des municipalités a publié un rapport de recherche qui pose de nombreuses questions aux gens qui font la promotion des partenariats public-privé.

Le rapport rédigé par Pierre J. Hamel, professeur à l’Université de Montréal, ne va pas jusqu’à recommander aux municipalités de ne pas avoir recours aux PPP pour leurs projets d’infrastructure, mais il expose quelques conclusions plutôt révélatrices :

· Il n’y a aucune preuve à l’effet que les PPP coûtent moins cher ni qu’ils offrent de meilleurs services.
· Seul un investissement public significatif et soutenu est en mesure de répondre à nos besoins en matière d’infrastructure.
· Le mode de financement traditionnel des municipalités est moins coûteux que le financement par le secteur privé.
· Les PPP ne permettent pas de régler le problème encore plus urgent de la réparation et de l’entretien de l’infrastructure existante.

Le rapport de M. Hamel signale aussi que les municipalités qui ont recours aux PPP pourraient ne pas être en mesure de faire marche arrière et que les PPP peuvent rendre un gouvernement municipal moins flexible, moins transparent et moins en mesure de rendre des comptes.

 

Grève de la section locale 2424 à Carleton

Les membres de la section locale 2424 du SCFP sont sur le piquet de grève depuis le 5 septembre parce que la direction de l’Université Carleton continue à leur offrir un taux d’augmentation de salaire plus bas que celui qu’elle a consenti aux membres du corps professoral.

« Il est malheureux que nos membres aient à défiler sur le piquet de grève pour obtenir le respect qu’ils méritent, dit la conseillère syndicale du SCFP, Susan Arab.  En bout de linge, lorsque l’employeur refuse de déposer une offre équitable, les membres n’ont guère le choix. »

La section locale représente environ 700 professionnels et membres du personnel technique, de bureau et de soutien à cette université d’Ottawa.

Rendez-vous sur : http://2424.cupe.ca.


Les travailleurs de Vancouver attendent une contre-offre

Les membres du SCFP en grève à Vancouver ont terminé la semaine en se demandant s’ils allaient entendre parler de la direction.

La section locale 15 du SCFP a fait parvenir une lettre ouverte au Conseil municipal et au maire, Sam Sullivan, afin de leur demander instamment de revenir sur leur position d’offre non négociable et de se pencher sur les ententes conclues régionalement.

La lettre fait clairement ressortir que les propositions du syndicat sont tout à fait compatibles avec les offres qui ont déjà été acceptées par les autres conseils municipaux de la région de Vancouver.

« Notre espoir est que la ville revienne sur sa position lorsqu’elle réalisera que tous les autres employeurs du Lower Mainland ont abordé ces enjeux à la table de négociation », disait la lettre.

La grève municipale à Vancouver a commencé le 20 juillet avec le débrayage de la section locale 1004.  Les sections locales 15 et 391 ont joint le mouvement un peu plus tard.


Paul Moist passe la fête du Travail à Kenora

Le président national du SCFP a pris la parole sous une pluie diluvienne lors d’un événement de la fête du Travail qui a eu lieu à Kenora en Ontario.

M. Moist a dénoncé le bilan du gouvernement fédéral en matière de services de garde, de bois d’œuvre, d’enjeux autochtones (l’accord de Kelowna) et d’environnement (le protocole de Kyoto).

M. Moist s’en est aussi pris au supposé engagement du premier ministre ontarien, Dalton McGuinty, en matière d’éducation.


Mauvaise semaine au Journal de Québec

Cette semaine, une membre de l’Assemblée nationale du Québec a convoqué une conférence de presse pour dénoncer le journal qui, dit-elle, lui a menti pour obtenir une entrevue.

La député péquiste Agnès Maltais était à un événement de la fierté gaie de Québec lorsqu’un journaliste l’a approchée en disant qu’il travaillait pour canoe.ca.  Le lendemain, l’entrevue a été publiée dans le Journal de Québec.

« C’est de la fausse représentation », a dit Mme. Maltais.

Pendant ce temps, les employés en lock-out qui publient leur propre journal ont découvert que le Journal de Québec publie mot à mot certains communiqués de presse d’organisations sportives.

Dans son édition du 26 août, le journal a publié les 6 premiers paragraphes d’un communiqué de presse d’une équipe de hockey AAA sans citer ses sources.


Des membres du SCFP se présentent aux élections ontariennes

Neuf membres du SCFP se présentent comme candidats NPD à l’élection qui aura lieu le 10 octobre en Ontario.  Il s’agit de :

Henri Giroux, section locale 146, North Bay; John Grima, section locale 82, Essex; Pauline Kuhlmann, section locale 5666, Leeds-Grenville; Antoni Shelton, SCFP-Ontario, York West; Sid Ryan, SCFP-Ontario, Oshawa; Henry Bosch, section locale 1019, St. Catharines; Nigel Moses, section locale 3902, Whitby-Oshawa; Shalia Kibria, section locale 1281, Mississauga-Erindale; Ric Dagenais, SCFP national, Ottawa Vanier.

Nous vous invitons à faire des dons à ces campagnes et à travailler comme bénévole pour faire élire ces membres du SCFP.  Ils se présentent pour défendre les enjeux les plus importants aux yeux des membres du SCFP, de leurs familles et de leurs collectivités.

L’InfoXPress par courriel !

Saviez-vous que vous pouvez recevoir l’InfoXPress par courriel ?  Pour s’inscrire à ce service, il suffit de faire parvenir un courriel à clandry@cupe.ca.  Assurez-vous de mentionner votre nom, le numéro de votre section locale, votre adresse de courriel et votre province de résidence.  Si vous receviez l’InfoXPress par télécopieur, ajoutez aussi votre numéro de télécopieur de façon à ce que nous puissions retirer votre numéro de notre liste.


:jr/sepb 491