Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Dieppe : Des membres du SCFP et un représentant des Premières Nations se sont réunis à Dieppe, aujourd’hui, pour souligner l’ouverture officielle du nouveau bureau du SCFP de Moncton.

Jean Nye, gardien du calumet de la Première Nation de Fort Folly, a présidé une cérémonie du foin d’odeur dans le cadre des activités d’ouverture.

« Nous sommes honorés par la présence du représentant de la Première Nation de Fort Folly », a déclaré Claude Généreux, secrétaire-trésorier national du SCFP.

« Aujourd’hui, partout au pays, les membres du SCFP appuient la Journée nationale de protestation organisée par l’Assemblée des Première Nations pour sensibiliser la population à la crise que vivent les communautés autochtones », a affirmé Claude Généreux.

« Ce rassemblement n’est pas qu’une simple cérémonie d’inauguration. Il nous permet de renouveler notre amitié avec nos confrères et consœurs des Premières Nations et d’affirmer que les membres du SCFP continueront d’appuyer celles et ceux qui vivent dans des communautés et qui ont besoin de services publics essentiels comme l’eau, l’éducation et le logement », a ajouté M. Généreux.

Daniel Légère, président du SCFP-N.-B., a félicité les membres du SCFP pour leur détermination à défendre les services publics. « Chaque jour, nos membres protègent le bien-être des Néo-Brunswickois. Ils sont partout, dans les hôpitaux, les foyers de soins infirmiers, les écoles, les universités et les municipalités. Ce nouvel édifice est important pour les membres et pour le personnel du SCFP – il est un lieu où ils peuvent se réunir et travailler ensemble », a conclu M. Légère.

Le SCFP représente plus de 20 000 membres au Nouveau-Brunswick.

 

:sepb491