Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Travail mal rémunéré et salaires minimums comparés

 

Selon l’enquête de 2006 sur la population active :

·         Plus de 2 millions de travailleurs ou 15,7 % de la main-d’œuvre active gagnaient moins de 10 $ l’heure.

·         Plus de 60 % de la main-d’œuvre sous payée était composée de femmes, soit une travailleuse sur cinq.

·         Plus de 1,1 million de travailleurs à temps plein ou 10 % de la main-d’œuvre active gagnaient moins de 10 $ l’heure, pour les femmes, la proportion est de 13,2 %.

·         Plus d’un million d’adultes étaient rémunérés moins de 10 $ l’heure en 2006, dont 721 000 adultes travaillant à temps plein – soit 7 % de tous les adultes travaillant à temps plein.

 ·         Un aîné sur cinq sur le marché du travail gagnait moins de 10 $ l’heure et un sur six parmi ceux qui travaillaient à temps plein.

 Une proportion élevée des travailleurs qui oeuvraient dans les industries et les emplois suivants gagnaient moins de 10 $ l’heure.

 

·         Vente au détail (55.5%) et service alimentaire (42.6%)

 ·         Garde d’enfants et soutien à domicile (23.7%) et autres services (45.2%)

 ·         Emplois uniques à l’industrie primaire (22.4%)

 ·         Travailleurs de la transformation, des manufactures et des services (22.2%)

Les membres du SCFP aux Presses de l’Université de Toronto sont en grève depuis le 5 mars pour tenter d’obtenir une modeste augmentation de salaire à 10 $ l’heure. Ils gagnent actuellement 9,36 $ l’heure sans avantages sociaux et ils sont nombreux à devoir détenir deux ou trois emplois pour réussir à faire vivre leur famille.

http://www.cupe.ca/strikes/Warehouse_workers_at

Prenez contact avec Mary Catherine McCarthy (416) 292-3999

ou Wendy Forbes (cell) (416) 892-8716

Les travailleurs SCFP du Centre régional K.C. Irving à Bathurst sont actuellement en négociation. Le salaire de départ est de 7,70 $ l’heure et le maximum qu’ils peuvent atteindre est de 8,65 $ l’heure, sans heures garanties.

http://cupe.ca/media/First_collective_agr 

Prenez contact avec Louise Thibodeau au (506) 548-8815  

La véritable valeur des salaires minimums


        

Le salaire minimum moyen de 1976 vaudrait 9,13 $ en dollars d’aujourd’hui et après ajustement de l’inflation. Au fédéral, le salaire minimum de 1976 vaudrait 10,19 $ aujourd’hui.

Si les salaires minimums avaient augmenté au même rythme que le PIB (la production moyenne de chaque Canadien) ils atteindraient aujourd’hui une moyenne de 14 $.

Le seuil de la pauvreté généralement accepté au Canada est basé sur le seuil du faible revenu (SFR) établi par Statistique Canada. En 2005, il était de 17 895 $ pour un individu vivant dans une ville de taille moyenne et de 20 778 $ pour un individu vivant dans une grande ville.

Donc, une personne qui travaille à temps plein a besoin, pour échapper à la pauvreté, d’un salaire minimum de 10 $ l’heure dans une grande ville et de 9 $ l’heure dans une ville moyenne. Aucune province canadienne n’a un salaire minimum le permettant.

Une expérience récente menée au Royaume-Uni, où le gouvernement a relevé le salaire minimum assez rapidement au-dessus de £5.00/l’heure (aujourd’hui £5.35/l’heure, soit plus de 11 $ canadiens) n’a occasionné aucun impact négatif sur l’emploi et a même eu un impact positif sur la productivité.[1].

Salaires minimums internationaux comparatifs

Même après une augmentation prévue du salaire minimum à 8 $ l’heure en Ontario et au Québec, la moyenne des salaires minimums au Canada demeure bien en deçà des moyennes au Royaume-Uni, en Irlande, en France et dans la plupart des autres pays de l’Europe de l’Ouest qui ont adopté un salaire minimum.[2]

La moyenne provinciale des salaires minimums au Canada augmentera à 7,63 $ l’heure une fois que toutes les augmentations prévues seront en place. Le salaire minimum moyen ne représentera que les deux tiers de la moyenne de ces salaires en Irlande, en France, en Australie et au Royaume-Uni, lesquels ont tous un salaire minimum supérieur à 12 $ canadiens l’heure.

Toutes les provinces canadiennes à l’exception du Manitoba et de la Saskatchewan ont un salaire minimum plus bas que la plupart des états frontaliers américains. Si l’augmentation proposée du salaire minimum américain est acceptée, il n’y aura plus d’exception.

La valeur du salaire minimum américain sera de 8,53 $ canadiens dans deux ans si le projet de loi sur le salaire minimum équitable est adopté et fait en sorte que le salaire minimum sera porté à 7,25 $ U.S. en deux ans. Il faudra deux augmentations annuelles de 6 % pour que le salaire minimum canadien atteigne ce seuil.

Dans les états américains limitrophes au Canada les salaires minimums plus élevés n’ont pas poussé le taux de chômage à la hausse ni causé de dommages à l’économie.

La Commission des finances du Congrès américain estime que les coûts annuels de l’augmentation proposée seront de 0,05 % ou moins du PIB américain.[3]

Salaires minimums des provinces et des états américains frontaliers

 

Province ou territoire canadien

 

 

 

États frontaliers

 

 

 

en $ C*

 

 

 

C.B.(nov 01)

 

 

 

 8,00 $

 

 

 

 

 

 

 

Alaska

 

 

 

 8,41 $

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Washington

 

 

 

 9,33 $

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Idaho

 

 

 

 Niveau fédéral

 

 

 

Alberta (sep. 05)

 

 

 

  7,00 $

 

 

 

 

 

 

 

Montana

 

 

 

 7,24 $

 

 

 

Saskatchewan (Mars 07)

 

 

 

 7,95 $

 

 

 

 

 

 

 

Dakota du Nord

 

 

 

Niveau fédéral

 

 

 

Manitoba (Avril 07)

 

 

 

 8,00 $

 

 

 

 

 

 

 

Minnesota

 

 

 

 7,24 $

 

 

 

Ontario (Fév. 07)

 

 

 

 8,00 $

 

 

 

 

 

 

 

Minnesota

 

 

 

 7,24 $

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Wisconsin

 

 

 

  7,65 $

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michigan

 

 

 

  8,41 $

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ohio

 

 

 

  8,06 $

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pennsylvanie

 

 

 

  8,41 $

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

New York

 

 

 

  8,41 $

 

 

 

Québec (Mai 07)

 

 

 

 8,00 $

 

 

 

 

 

 

 

New York

 

 

 

  8,41 $

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vermont

 

 

 

  8,86 $

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

New Hampshire

 

 

 

Niveau fédéral

 

 

 

N.-B. (Juillet 07)

 

 

 

  7,25 $

 

 

 

 

 

 

 

Maine

 

 

 

  8,24 $

 

 

 

Nouvelle-Écosse (Mai 07)

 

 

 

  7,60 $

 

 

 

 

 

 

 

Maine

 

 

 

  8,24 $

 

 

 

IPÉ (Avril 07)

 

 

 

  7,50 $

 

 

 

 

 

 

 

Maine

 

 

 

  8,24 $

 

 

 

Terre-Neuve (Jan. 07)

 

 

 

  7,00 $

 

 

 

 

 

 

 

Maine

 

 

 

  8,24 $

 

 

 

* Taux de change ou de pouvoir d’achat à 0,85 $

 

 

 

Sources :  DRHC salaire minimum actuel et à venir en 2007;

 

http://srv116.services.gc.ca/wid-dimt/mwa/index.aspx?report=report1

 

Département américain du Travail : lois sur le salaire minimum dans les états

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

Pour plus d’information :

Toby Sanger

Économiste principal du SCFP

 613 237-1590, poste 241

 Cell.: 613 720-6955

 

tsanger@cupe.ca

 

 

 

 

[1] Ministère du Commerce et de l’industrie du Royaume-Uni Salaire minimum national  http://www.dti.gov.uk/employment/pay/national-minimum-wage/index.html

 

 

 

[2]   Il n’existe aucune loi sur le salaire minimum en Italie, en Allemagne et dans les pays scandinaves. Le salaire minimum est plutôt fixé par les négociations collectives d’industries spécifiques et ensuite appliqué à tous les travailleurs de cette industrie. Dans certains cas, le gouvernement a imposé une norme minimale pour certaines industries où les salaires ont été cassés. Par exemple, l’Allemagne a récemment imposé un salaire minimum pour les travailleurs de l’entretien de l’Allemagne de l’Ouest à 7, 85 Euros, soit près de 12$

 

 

 

[3] CBO Coût estimé H.R. 2 http://www.govtrack.us/data/us/110/bills.cbo/h2.pdf

 

 

 

Visitez aussi La majorité des Canadiens sont en faveur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La véritable valeur du salaire minimum est toujours beaucoup moindre que ce qu’elle était il y a 30 ans et ce, dans toutes les provinces canadiennes.