Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Journée internationale des femmes 2007 : remettons l’égalité sur les rails

Au cours des derniers mois, des femmes de partout au pays ont pris la parole pour l’égalité des femmes. De Yellowknife à Corner Brook, de Vancouver à Moncton, de Halifax à Québec, des femmes ont organisé des marches, des campagnes de cartes postales, des rencontres et des manifestations. Certaines ont même brûlé leur soutien-gorge et organisé des parodies de funérailles de l’égalité. Des femmes ont écrit aux journaux, participé à des émissions de télé, écrit, appelé ou encore organisé des campagnes de lobbying auprès de députés fédéraux et provinciaux, mis en ligne des sites Web et des lignes directes pour l’égalité, tout ça pour faire passer le message.

 

« Le SCFP est fier du soutien qu’il apporte aux organisations de femmes de partout au pays qui se mobilisent contre le gouvernement conservateur et ses compressions », a déclaré Paul Moist, président national du SCFP.

Pour en savoir plus sur la Journée internationale des femmes dans votre région, rendez-vous sur le site : http://www.egalitedesfemmes.ca.

Debout pour tous les travailleurs du rail

Des membres du SCFP de l’ensemble de la région Nord se sont joints aux membres en grève de la section locale 85 des Travailleurs unis des transports (TUT), à l’occasion d’une marche organisée la semaine dernière pour faire une démonstration de solidarité contre la Loi de retour au travail présentée par le gouvernement fédéral.

 

Les manifestants ont entendu parler des enjeux de ce conflit, ils ont pris le déjeuner ensemble et ont marché dans les rues de Smithers en Colombie-Britannique pendant que les passants klaxonnaient ou leur faisaient des signes. « La réaction spontanée des membres du SCFP de la région a provoqué une réponse extrêmement positive de la part des membres des TUT », a affirmé un observateur.

Entente de principe pour la section locale 2745 du SCFP

La section locale qui représente les travailleurs de soutien en éducation et de bureau des écoles et bureaux de district du Nouveau-Brunswick ont conclu une entente de principe avec le gouvernement. Les détails de l’entente ne seront rendus publics qu’après le vote de ratification qui aura lieu d’ici la fin mars. La section locale 2745 du SCFP représente plus de 3000 adjoints à l’enseignement, secrétaires, travailleurs de bureau, commis de bibliothèque, travailleurs du bureau de district, travailleurs en intervention scolaire et surveillants.

Nous n’avons pas besoin d’écoles financées par le privée

L’annonce d’un surplus provincial de 7 milliards de dollars soulève une question : pourquoi la province veut-t-elle que les conseils scolaires trouvent des partenaires du privé pour exploiter les nouvelles écoles ? Faisant référence à une étude récente de l’Université de Colombie-Britannique sur les partenariats public-privé, le président du SCFP-Alberta, D’Arcy Lanovaz, a demandé au gouvernement conservateur de renoncer au financement par le privé des nouvelles écoles.

Un nouveau livre affirme que les coopératives et les soins de santé vont très bien ensemble

Les coopératives de santé communautaire peuvent utiliser le financement gouvernemental pour offrir des programmes qui sont le reflet des besoins des vrais gens et qui respectent les principes de la démocratie sur les lieux de travail. C’est ce qu’affirme « Coopérer pour la santé » un nouveau livre publié dans le cadre du projet du SHE, « Bâtir un soutien syndical aux coopératives de santé communautaire ». Pour obtenir des exemplaires de ce livre, adressez-vous à Marcy Cohen, directrice de la recherche au bureau provincial du SEH, 5000, North Fraser Way, Burnaby, C.B., V5J 5M3 ou par courriel au mcohen@heu.org.

Des paramédics en grève accusés de violation de propriété pour avoir utilisé des installations publiques

Des paramédics en grève de Cornwall ont été accusés de violation de propriété après être entrés dans l’Hôtel de ville pour utiliser les toilettes.

 

« Que vont-ils inventer la prochaine fois ? a demandé le porte-parole du SCFP, Bob Manny. Nos membres ne sont pas allés sur leurs lieux de travail, ils n’étaient pas bruyants, ils ne sont entrés dans aucun bureau et ils n’ont dérangé aucun travailleur. »

« Ils ont déposé leurs affiches et sont entrés à l’Hôtel de ville pour se soulager – maintenant ont les accuse d’intrusion pour être entrés dans un édifice public et avoir utilisé les toilettes. »

La section locale 3251 PARA du SCFP représente des paramédics qui travaillent dans des situations de vie ou de mort et sont soumis à un énorme stress. Ils travaillent plus de 40 heures par semaine, souvent sur des quarts de 12 heures et tout ce qu’ils demandent est une entente salariale équitable.

 

Les travailleurs du Conseil scolaire public de Durham se préparent à la grève

Les travailleurs du Conseil scolaire public de Durham se préparent à la grève après l’échec de la médiation avec l’employeur la semaine dernière. Le syndicat a demandé au conciliateur provincial un rapport recommandant de ne pas instituer de commission de conciliation, ce qui a déclenché le compte à rebours vers une grève légale ou un lock-out, ce qui pourrait arriver dès la semaine du 19 mars. Le contrat de travail est échu depuis le 28 février 2006 dans le cas du personnel technique et de bureau et depuis la fin mars dans le cas des adjoints à l’enseignement, des concierges et des travailleurs de l’entretien. Les principaux points en litige sont l’affichage des postes, l’ancienneté, les salaires et les avantages sociaux.

Événements à souligner cette semaine

Le 8 mars : Journée internationale des femmes.

L’InfoXPress par courriel !

Saviez-vous que vous pouvez recevoir l’InfoXPress par courriel ? Pour s’inscrire à ce service, il suffit de faire parvenir un courriel à clandry@cupe.ca. Assurez-vous de mentionner votre nom, le numéro de votre section locale, votre adresse de courriel et votre province de résidence. Si vous receviez l’InfoXPress pas télécopieur, ajoutez aussi votre numéro de télécopieur de façon à ce que nous puissions retirer votre numéro de notre liste.