Message d'avertissement

Attention : cette page est tirée de nos archives. Il se pourrait que notre site Internet contienne des informations plus récentes sur ce sujet. Pour le savoir, utilisez notre moteur de recherche.

Le gouvernement libéral dénoncé par le CPAS

Même si le premier ministre Charest tente de maintenir le secret autour de la date des prochaines élections, le Conseil provincial des affaires sociales (CPAS) du SCFP est prêt. Il a décidé de saisir l’occasion et de s’adresser immédiatement à la population du Québec. Une campagne de publicité radio qui réclame des libéraux qu’ils rendent des comptes est déjà en ondes sur plus de 20 stations de radio dans l’ensemble du Québec.

Le traitement des eaux usées du Grand Victoria devrait relever du secteur public

Un sondage effectué par le Groupe de recherche Environics et commandé par le Syndicat canadien de la fonction publique a révélé que la grande majorité des résidents du District régional de la Capitale font plus confiance au district régional qu’à une entreprise privée pour gérer la nouvelle usine de traitement des eaux usées. Les résidents du district croient tout à fait injustifié que le gouvernement Campbell ait décidé de lier le financement provincial de cette nouvelle installation à sa gestion par le secteur privé.

Le fait de travailler sans contrat depuis deux ans n’est qu’un des problèmes qui ont poussé les travailleurs de Harrison Hot Springs à lancer une campagne communautaire comprenant des publicités dans les journaux locaux, publicités qui demandent aux voisins, amis et partisans de dire au maire et aux conseillers que « Les travailleurs du village méritent le respect ». La première publicité de la série a été publiée cette semaine dans le Agassiz-Harrison Observer.

Un dîner pour Maher Arar

Le jour de la St-Valentin, le SCFP et le Réseau musulman canadien ont célébré les droits de la personne et les libertés civiles au Canada à l’occasion d’un événement tenu en l’honneur de Maher Arar et Monia Mazigh. Cet hommage à l’amour de la famille, de la culture et du pays, qui a motivé le couple a été l’occasion d’annoncer la création d’une bourse d’étude destinée à ceux et celles qui étudient et sont actifs dans le domaine des droits de la personne à l’Université d’Ottawa. Le SCFP et le CTC représentaient le monde syndical lors de cet événement.

Les travailleurs en garderie de Coquitlam améliorent les services de garde avec le SCFP

Les éducateurs en garderie de deux programmes Meilleur Départ à Coquitlam ont amélioré de façon remarquable les services de garde en joignant les rangs de la section locale 561 du SCFP. En plus d’une augmentation de leur rémunération à plus de 22 $ l’heure, d’une augmentation du nombre d’heures travaillées de 15 à 20 et de l’ajout d’un programme complet d’assurance-santé, la section locale a réussi à obtenir trois nouveaux postes occasionnels de remplacement.

Manifestations en Colombie-Britannique pour des services de garde de qualité

Il y avait trois manifestations à l’extérieur de l’Assemblée législative la semaine dernière à l’occasion de la lecture du discours du Trône. La plus bruyante et la plus inspirée était sans aucun doute la manifestation qui regroupait des enfants, des bébés dans leur carrosse, des parents, des défenseurs de la cause des services de garde, des éducateurs en garderie, des fournisseurs de services de garde et diverses autres personnes préoccupées par le sort des enfants et désireux de mettre un terme aux compressions dans les services de garde de Colombie-Britannique. On prévoit que lors de la divulgation du prochain budget provincial, le 20 février, le gouvernement annoncera un surplus de l’ordre de 2,5 à 3 milliards de dollars. Pendant ce temps, les plus récentes compressions annoncées dans le domaine des services de garde équivalent à une somme de 40 $ par enfant.

Des travailleurs du Nicaragua abandonnés

Quelque 300 travailleurs du textile abandonnés par leur employeur au cours des vacances des fêtes attendent depuis ce temps que leur soient versés les salaires dus et les avantages sociaux accumulés, selon une organisation syndicale soutenue par le SCFP-Colombie-Britannique qui surveille cette affaire au Nicaragua. Le mois prochain, la vice-présidente générale du SCFP-Colombie-Britannique, Carlene Keddie et sa vice-présidente régionale, Susan Zander, se joindront à une délégation composée de représentants de nombreux syndicats qui se rendra au Nicaragua afin d’y évaluer les conditions de travail. Cette visite sera précédée, à la fin de cette semaine, par une visite du président du SCFP-Colombie-Britannique, Barry O’Neill, à Cuba.

La prise de contrôle du conseil perturbera les relations de travail

Le personnel de soutien du District scolaire catholique Dufferin-Peel qui est actuellement en négociation pour le renouvellement de la convention collective avise qu’en prenant le contrôle du conseil et en perturbant la négociation, le gouvernement McGuinty s’assure d’un conflit de travail. Larry Stevenson, le président de la section locale 1483 du SCFP qui représente les concierges et les travailleurs des métiers affirme que les compressions que M. Hartman veut imposer violent la convention collective et qu’il a l’intention de déposer plus de 80 griefs liés à ces compressions.

Faites parvenir vos encouragements à des grévistes du SCFP

Les travailleurs en grève des foyers de groupe à l’emploi de Cheshire Homes à Regina sont au froid sur le piquet de grève depuis le 19 janvier parce que leur employeur n’arrive à trouver du temps pour négocier une entente équitable. Faites leur parvenir vos encouragements et vos mots de solidarité alors qu’ils s’apprêtent à entrer dans leur quatrième semaine de grève. L ors d’une manifestation tenue devant l’Assemblée législative, le président national, Paul Moist, a demandé au gouvernement Calvert d’intervenir afin de forcer le conseil de Cheshire à distribuer le financement provincial destiné aux travailleurs. Faites parvenir vos courriels à la présidente de la section locale 3207, Margaret Mukakgeli, à l’adresse suivante : CUPE3207@hotmail.com.

Le gouvernement doit afficher clairement ses intentions dans le dossier de la santé

Le plus important syndicat du secteur de la santé de Colombie-Britannique demande au gouvernement libéral de rendre publics ses plans en matière de soins de santé, plans qui transparaissaient dans le discours du Trône livré cette semaine. « Ce gouvernement doit dire la vérité à la population sur ses projets dans le secteur de la santé », a dit la secrétaire directrice des affaires du Syndicat des employés d’hôpitaux, Judy Darcy. « Le manque de transparence du gouvernement dénote un manque particulier de respect envers les résidents de Colombie-Britannique qui participent en toute bonne foi à la discussion sur les services de santé avec le gouvernement. »

Le discours du Trône vert, un ballon d’air chaud dit le syndicat

Les libéraux de Colombie-Britannique utilisent l’environnement comme écran de fumée pour détourner l’attention des électeurs des mesures impopulaires comme la privatisation à outrance et l’entente commerciale négociée avec l’Alberta, affirme le Syndicat canadien de la fonction publique. Le président de la Division de la Colombie-Britannique, Barry O’Neill, dit que le gouvernement a raison de lier les coûts des changements climatiques à la consommation, mais il affirme que le discours sur le sauvetage de la planète au nom des générations à venir semble pour le moins hypocrite à la lumière de sa politique en matière de services de garde. « Ce gouvernement vient de retirer 50 millions aux services de garde dans son plus récent budget. La réalité dans cette province est que les compressions affectent la population et qu’elles risquent d’affecter les futurs dirigeants de la province. »

L’InfoXPress par courriel !

Saviez-vous que vous pouvez recevoir l’InfoXPress par courriel ? Pour s’inscrire à ce service, il suffit de faire parvenir un courriel à clandry@cupe.ca. Assurez-vous de mentionner votre nom, le numéro de votre section locale, votre adresse de courriel et votre province de résidence. Si vous receviez l’InfoXPress pas télécopieur, ajoutez aussi votre numéro de télécopieur de façon à ce que nous puissions retirer votre numéro de notre liste.